5 ans d’expatriation aux USA

 

Pour nos 5 ans d’expatriation aux USA, je vous ai demandé sur Instagram durant ces derniers jours de me poser des questions afin que j’y réponde sur mon blog. Je vous remercie toutes et tous pour votre participation car j’ai eu de nombreuses questions, toutes très intéressantes. Certaines étant revenues plus fréquemment que d’autres, je les ai regroupées et fusionnées afin d’y répondre au mieux.

 

Voici donc mes réponses après 5 ans d’expatriation aux USA , 5 ans déjà..! 🙂

 

Pourquoi vous êtes-vous expatriés aux USA ? Pas trop compliqué les démarches d’expatriation aux USA ? Comment réussir à immigrer aux USA sans permis de travail ?

Nous nous sommes expatriés aux USA car nous aimons ce pays depuis toujours et nous eu la chance d’être sélectionnés à la DV-Lottery en 2014. Après avoir passé les différentes étapes du processus, nous avons obtenu nos green cards pendant l’été 2015. Nous sommes ensuite partis de la France vers la Floride en mars 2016. J’explique tout notre parcours de l’inscription à la DV-Lottery à l’obtention de nos green cards dans mon premier livre Notre rêve Américain, Histoire d’une expatriation de la France aux USA.

 

 

En dehors du cas de la Diversity Lottery et sans permis de travail, ou du Visa Investisseur et du Visa Etudiant, il me semble très difficile voire impossible d’immigrer ou de s’expatrier aux USA. Les lois concernant l’immigration aux USA se durcissent année après année, il faut donc être très bien préparé mentalement, professionnellement et financièrement pour décider de partir vivre au pays de l’oncle Sam. Dans cet article que j’avais écrit en 2017, vous trouverez quelques exemples de Visas pour immigrer aux États-Unis.

 

 

Qu’est ce qui a été le plus dur avant de partir au niveau administratif et au niveau du ressenti ? 

Niveau administratif, mon mari et moi sommes très organisés au quotidien ce qui déjà nous a beaucoup aidé lors de notre expatriation. De plus, nous nous étions laissés le temps de tout bien planifier en amont, aussi bien pour la France que pour les États-Unis afin que la transition se passe le mieux possible. Nous avons quasiment tout vendu avant de partir (appartement, voitures, scooter… et tous nos meubles!), et seules quelques affaires que nous voulions garder sont toujours stockées chez mes parents. Nous avons également clôturé certains comptes bancaires (comme l’assurance vie par exemple vis à vis des lois américaines), et nous avons réfléchi et mis en place des choses nouvelles pour le travail.

Concernant le ressenti, quitter la famille a été le plus difficile à gérer, physiquement et émotionnellement. Quand on est habitué à vivre à quelques minutes de sa famille depuis toujours et qu’on se retrouve à des milliers de kilomètres, ce n’est pas une décision facile à prendre. Je me rappelle encore des paroles de mes parents en pleurs, disant au revoir à leurs petits-enfants le jour de notre départ… Je peux vous dire que les larmes ont coulé à flot pendant le vol France-USA et qu’elles ont beaucoup coulé la première année.

Il y a eu aussi énormément de questions concernant nos enfants. Retirer notre fils en pleine année scolaire, même s’il n’était qu’en maternelle, et partir avec un second enfant âgé de 18 mois pour un futur inconnu n’a pas été facile. Quand on décide de s’expatrier et d’immigrer en étant parents, la question sur le bien être de nos enfants est aussi au cœur des décisions à prendre.

 

Naples, Floride

 

Vivez-vous toujours en Floride ? Pourquoi la Floride plutôt qu’un autre état ? Comment vous avez choisi votre ville d’installation ? Pensez-vous un jour changer d’état? Est ce qu’un autre état vous attire ? 

Nous vivons toujours en Floride. Dans notre cas, le choix de l’état était un peu à part car nous avons eu directement la green card via la DV-Lottery et nous travaillions depuis la maison quand nous étions en France. Nous avons donc la liberté de choisir où nous installer car une connexion wifi suffisait pour continuer à travailler! D’ailleurs, sans le savoir nous étions des précurseurs quand je vois l’ampleur qu’a pris le télétravail dans le monde depuis la crise sanitaire de 2020. Cela fera très certainement partie du futur dans de nombreuses entreprises.

Venant du sud de la France pour ma part et n’étant pas de grands fans du froid, nous recherchions un état qui offrait une météo clémente. Au départ, notre choix numéro 1 était focalisé sur la Californie nord ou sud, nous n’étions pas fixés. Nous avions eu un gros coup de cœur pour cet état avec sa diversité de paysages et le cliché de “l’état d’esprit californien” ressenti lors de notre dernier road trip. Au fil de nos recherches, nous nous sommes aperçus que le coût de la vie de la Californie n’était pas forcément le bon choix pour commencer notre immigration aux USA. Nous avons donc continué nos recherches et connaissant la Floride, nous nous sommes concentrés sur le Sunshine State. Cet état nous convenait pour différentes raisons : sa météo, son coût de la vie (hors Miami), ses taxes, sa nature et sa proximité avec la France pour les vols d’avions.

Quant au choix de la région, le sud-ouest de la Floride, il est tout simplement dû au hasard de la vie et à une rencontre avec des français dès le départ. En venant leur rendre visite, nous avons découvert cette région et nous sommes tombés sous son charme! C’est aussi simple que ça!

 

Venice Beach, Floride

 

Venant des Alpes-Maritimes et de sa méditerranée, la Californie m’attire toujours avec son océan, ses montagnes et la proximité des nombreux parcs américains aux alentours. Cependant, le coût de la vie est toujours un frein, il y a aussi les incendies assez fréquents et les quelques tremblements de terre (j’en ai vécu des petits sur la Côte d’Azur et je ne suis pas fan!). Mais qui sait..!? Notre histoire me fait aussi dire qu’il ne faut jamais dire jamais!

Pendant nos vacances, l’été dernier nous avons beaucoup aimé la Géorgie du nord qui regorge de paysages magnifiques et de secrets bien gardés! Seulement je ne suis pas certaine que je pourrais vivre loin de la mer ou de de l’océan.

 

Géorgie du Nord

 

Le Colorado est aussi un état qui m’attire beaucoup mais le froid sur la longueur beaucoup moins. J’ai également entendu beaucoup de bien du Texas mais je ne le connais pas comme de nombreux états américains d’ailleurs… donc un coup de cœur se fera peut-être lors d’un prochain road trip aux USA ! 😉

Si nous souhaitions changer de région ou d’état nous pourrions le faire car nous avons une certaine liberté géographique mais il faudrait avoir un vrai autre coup de cœur avec de nombreux voyants au vert car même si nous avons une certaine liberté géographique, ceci impliquerait beaucoup de choses en parallèle comme le déménagement, le logement, l’école…

 

Les enfants se sont-ils adaptés rapidement ? Sont-ils bilingues ? Comment gèrent-ils la distance avec la famille ? 

Les enfants se sont très bien et très rapidement adaptés. De manière générale, la plupart des expatriés et des immigrés vous diront que les enfants s’adaptent très vite et même souvent beaucoup plus vite que nous les adultes!

Les nôtres étaient encore petits, ils avaient 4 ans et 18 mois lors de notre départ. Notre fils a entamé le programme de VPK en Floride à la rentrée 2017 puis il est entré à l’école publique américaine à la rentrée 2018. En étant en immersion totale, les progrès en anglais ont été fulgurants. Sa sœur a fait exactement le même parcours par la suite. D’ailleurs, leur culture américaine se ressent beaucoup car ils baignent dedans depuis leur plus jeune âge et ils ont passé la majorité de leur vie aux États-Unis. Pour celles et ceux que cela intéresse, vous trouverez des informations sur dans l’article l’école aux USA sur mon blog.

Oui, ils sont (totalement) bilingues. Pour l’anglais, ils le parlent couramment avec l’accent américain (parfois je peine même à les comprendre!). Pour le français, n’ayant pas d’école française à proximité, depuis 5 ans je leur fais entre 30 et 45 minutes de cours chaque après-midi du lundi au jeudi et nous le parlons à la maison. Ils n’ont pas toujours envie car ils préfèrent l’anglais, mais les faits sont là ils sont bilingues! Quand ils jouent ensemble ils se parlent beaucoup en anglais mais ils switchent facilement en français, sans même y réfléchir.

Nous avons la chance de pouvoir rentrer au moins une fois par an en France sur plusieurs semaines ce qui aident énormément à gérer la distance avec la famille. Ceci  permet aussi aux enfants, en plus de ce que nous leur apprenons, de connaitre la culture (et la bonne bouffe!) française. De plus, les outils de communications actuels comme Whatsapp ou Skype leur permettent de garder facilement un lien avec la famille en France.

 

Devez-vous renouveler votre green card ? Pouvez-vous déjà demander la citoyenneté américaine ? Si oui, pensez-vous la demander ? 

Oui, il faut renouveler la green card tous les 10 ans et commencer les démarches environ 6 mois avant la date d’expiration. C’est une démarche simple dans laquelle il faut remplir un nouveau formulaire, fournir différents documents et régler les frais de renouvellement. Sur le principe la green card est valable à vie mais il faut néanmoins penser à la renouveler tous les 10 ans.

 

Statue of Liberty

 

La citoyenneté américaine (hors mariage car les délais dans ce cas sont plus courts) peut se demander quand on est détenteur de la green card depuis au moins 5 ans et qu’on a un foyer fiscal aux États-Unis. On doit également avoir été présent physiquement aux États-Unis au moins 30 mois sur ces 5 ans et ne pas avoir quitté le pays plus de 6 mois consécutifs. Sur le site de l’USCIS il y a d’ailleurs des simulateurs qui vous permettent de savoir quand vous pouvez entamer les démarches de citoyenneté américaine. Vous pouvez commencer les démarches 90 jours avant la date anniversaire des 5 ans si vous le souhaitez. Ensuite, selon les endroits et le nombre de demandes, les délais peuvent aller de quelques semaines à 2 ans. Comme pour la green card, vous aurez un formulaire à remplir, vous devrez payer les taxes et fournir des documents. Mais cette fois le process sera un peu plus long car il y aura en plus une prise d’empreintes et un entretien avec des tests civiques, des tests d’anglais (écrit et oral) et la célèbre cérémonie Oath of Allegiance.

Ayant obtenu nos green card en 2015 et vivant aux États-Unis depuis 5 ans, nous sommes dans les délais si nous souhaitons demander la nationalité américaine mais nous pouvons également continuer de vivre aux USA simplement avec nos green cards. Chose importante à savoir en étant français, nous pouvons conserver la nationalité également, pas besoin d’y renoncer. Conserver le statut de résident permanent ou devenir citoyen américain demande réflexion, en pesant le pour et le contre. Nous verrons ce que l’avenir nous réserve ! 😉

 

Préférez-vous la vie aux États-Unis à celle en France. Les pour et les contre par rapport à la France ? Où préférez-vous vivre : France ou USA ?

Difficile de répondre à la question préférez vous la vie aux États-Unis à celle en France. En effet, il y a du bon et du mauvais dans l’un ou dans l’autre et certaines choses peuvent peser lourd dans la balance sur du long terme.

Idéalement, on aimerait faire 6 mois aux USA – 6 mois en France ! lol

 

 

Voici à l’instant T mon ressenti qui évoluera encore certainement au fils du temps :

 

Les “pour” aux USA par rapport à la France sont énormément dans le quotidien et dans l’état d’esprit : Le sourire des gens (les mots “awesome”, “great”, “cool” font partie du quotidien), le respect et l’amour des américains pour leur pays, la politesse (vous entendrez souvent le mot “sorry” même quand cela n’est pas nécessaire), l’esprit positif (“positive attitude”) pour tout y compris dans la défaite, le dynamisme des gens, les possibilités d’évolutions professionnelles (sans limite d’âge, sans forcément rester dans les cases…), l’économie américaine qui est forte et solide grâce à sa monnaie le dollar, tout est pratique et accessible (magasins ouverts quasiment tout le temps, drive, grandes places de parkings, moins de paperasses…), le service clients souvent irréprochable, savoir qu’on peut recevoir un colis devant la maison (et qu’il y sera encore le soir quand on rentrera), l’école et le mode d’éducation basé sur l’esprit positif…

Nous avons aussi découvert qu’il y a une forte entraide ici de manière générale. Dès l’école, on habitue les enfants à s’entraider et à participer à certaines actions pour aider ceux qui en ont besoin. Ceci reste encré et continue à l’âge adulte.

Et puis étant fan des USA depuis longtemps, vivre dans le cliché américain pour certaines choses m’amuse toujours autant : les fêtes américaines, notre résidence à la “Desperate Housewives”, les donuts et les cafés à emporter partout, les courses en pyjama (bon je n’ai jamais osé!), les bus jaunes, les fêtes d’anniversaire à l’américaine…

Notre vie en Floride fait également partie des bonnes choses avec sa météo et sa douceur de vivre. Sans oublier le pays lui-même qui, de par sa grandeur et sa diversité, est un vrai terrain de jeu quand on aime faire des road trips!

 

Monument Valley

 

Mississipi

 

Les “contre” aux USA par rapport à la France sont moins nombreux mais ils sont en revanche des sujets très importants :  Le système de santé complètement différent de ce que nous connaissons avec les assurances privées. Ces dernières sont souvent très chères mais vu le coût de la santé aux USA, il est vraiment risqué de vivre ici sans aucune protection. En 5 ans, nous avons déjà eu quelques soucis avec 2 expériences à l’hôpital et nous étions contents d’être assurés quand nous avons reçu les factures!

Le prix des écoles dans certains cas et le prix des études universitaires peut aussi faire partie des points négatifs. Pour l’instant, les écoles publiques gratuites autour de chez nous ont un bon niveau, l’école des enfant a été classé A+ ces deux dernières années donc nous n’avons pas besoin de les mettre dans des écoles privées hors de prix. Idem, nous avons pu les mettre avant leur entrée à l’école dans le programme gratuit de VPK en Floride et nous avions également la possibilité de les garder à la maison du fait de notre activité. Sinon les prix des crèches ou des gardes d’enfants après l’école sont élevés, on est très loin des coûts français. C’est à prendre en compte quand on s’expatrie ici. Le coût des études universitaires peut également être un gros frein, beaucoup d’américains commencent leur vie active en étant endetté pour avoir financer leurs études!

La manière de conduire (je parle pour la Floride) et les (trop) nombreux accidents au quotidien. Les gens écrivent sur leur téléphone (même si la loi floridienne l’interdit), mangent, se maquillent souvent en voiture ici.  Le fait d’avoir des voitures automatiques favorisent sûrement ces comportements qui sont dangereux au final!

L’alimentation peut-être encore, qui oblige à faire ses courses dans beaucoup d’endroits. A la maison, nous mangeons principalement à la française et trouver certains produits n’est pas toujours tâche facile surtout au départ. Au bout de 5 années aux USA, on finit par avoir une certaine routine et à trouver pas mal de produits mais le coût reste important. A l’extérieur, nous avons la chance d’avoir plusieurs restaurants français vers chez nous.

 

 

Comment vous sentez vous aux États-Unis 5 années plus tard ? Sur quoi la vie aux USA vous a fait le plus évoluer ?  

En commençant l’article j’ai écrit 5 ans déjà parce que c’est exactement ça, je n’ai absolument pas vu passer ces 5 années. Je nous revois dans notre logement temporaire à Orlando comme si c’était hier ! Dire que nous nous étions dit on va faire une année pour voir… Dans la réalité, une année pour un tel projet c’est très peu surtout quand on fait tout soit même sans appui d’une société comme dans le cadre de certaines expatriations.

Comment se sent on ? Malgré une dernière année chamboulée avec la crise sanitaire mondiale qui nous a tous touché de plein fouet, nous apprécions toujours notre vie aux États-Unis et plus particulièrement en Floride. Nous avons pris nos habitudes ici, nous faisons certainement moins attention à certaines choses comme nous le faisions au début, nous avons rencontré des belles personnes dont certains sont devenus des amis… Clairement au bout de 5 années passées au même endroit, on se familiarise avec beaucoup de choses et surtout on apprivoise cette nouvelle vie. La Floride c’est aujourd’hui notre “chez nous” même si une grosse partie de mon cœur est toujours en France.

La vie aux USA nous a fait évoluer sur une chose importante, c’est de profiter pleinement de chaque moment, de beaucoup moins râler (mon mari ne sera pas d’accord avec ça me concernant! lol). L’expatriation nous a aussi appris que nous avons une certaine aptitude d’adaptation car certaines personnes ne se font pas à ce mode de vie. Pour ma part, l’expatriation m’a aussi donné envie de beaucoup partager nos découvertes au fil du temps que ce soit sur l’expatriation, la Floride ou les USA.

 

Bryce Canyon

 

Pas trop dur l’éloignement avec les proches ? Comment gérer vous l’éloignement avec la famille ? Avez-vous conservé vos liens avec vos amis en France ?

L’éloignement avec la famille a toujours été le gros point négatif dans cette aventure. Au fil des années, chacun s’est habitué d’une certaine manière et le point positif, c’est que nous avons la chance de pouvoir rentrer en France au moins une fois par an pour plusieurs semaines. Peu d’expatriés peuvent le faire donc je savoure cette chance, c’était aussi me concernant une donnée indispensable lors de notre décision. Puis il y a tous les outils de communications qui nous permettent d’échanger quotidiennement et c’est un bonheur de pouvoir partager certaines choses à distance comme de beaux moments ou de jolis paysages.

Hélas pour certains évènements de la vie, le manque est bien présent alors on essaie de compenser autrement. Nous avons aussi vécu plusieurs décès de proches depuis 5 ans et ça n’a pas toujours été évident d’être loin. On y pense pas toujours au départ quand on s’expatrie. La dernière année, même si nous avons encore eu la chance de pouvoir rentrer, a été compliquée… Nous verrons comment évolue la situation les prochains mois.

Pour nos amis, nous avons la chance d’avoir gardé les liens. Certains sont venus nous rendre visite (partie remise pour les visites annulées depuis mars 2020!) et quand nous rentrons en France nous voyons tout le monde avec joie.  Rien n’a changé sinon quelques rides de plus ! 🙂

 

Séjour en France 2020

 

Est-ce qu’après 5 ans tu te verrais revivre en France ? Comptez vous rentrer définitivement en France un jour ?  Voulez-vous rester plus de 5 ans de plus ?  Tu t’imagines revenir un jour en France ?

Alors pour cette question je vais utiliser mon joker ! Non plus sérieusement pour l’instant et dans les mois qui arrivent le projet de revenir en France n’est pas d’actualité. Maintenant dire qu’on restera “à vie” aux États-Unis je ne peux pas le dire non plus pour plusieurs raisons importantes : l’éloignement avec la famille, le manque parfois de sa propre culture, le système de santé aux États-Unis, le coût des études universitaires même si nous en sommes encore loin… Cependant, un retour en France sera certainement difficile pour nous et aussi pour nos enfants qui sont habitués à vivre et à aller à l’école aux États-Unis depuis quasiment toujours. Différentes choses qui font que tout ceci mérite une grosse réflexion.

 

 

Comme je le dis depuis le départ, l’expérience, la vie, les envies, les obligations, les aspirations de chacun sont différentes et peuvent également changer au cours de la vie. Il y a 6 ans je ne pensais absolument pas que je vivrais aux États-Unis par exemple! Alors qui sait vers quel chemin le futur nous amènera :  La France, la citoyenneté américaine, un autre pays… Rien n’est figé, c’est à nous de continuer d’écrire l’histoire…notre histoire.

 

 

 

10 comments
277 likes
Prev post: Visiter Cedar Key en FlorideNext post: Manatee Springs State Park en Floride et ses alentours

Related posts

Comments

  • Manu

    mars 17, 2021 at 11 h 35 min
    Reply

    Je te suis depuis le départ. Merci de partager cette magnifique aventure. Plein de bonnes choses pour la suite

    • Sarah
      to Manu

      mars 18, 2021 at 10 h 07 min
      Reply

      Félicitations à vous pour le chemin parcouru!!!

  • Nathaly

    mars 16, 2021 at 20 h 33 min
    Reply

    5 ans je n'en reviens pas je vous suivais quand vous étiez en train de faire votre carte verte.Félicitations et bravo d'avoir eu le courage […] Read More5 ans je n'en reviens pas je vous suivais quand vous étiez en train de faire votre carte verte.Félicitations et bravo d'avoir eu le courage de tout quitter Read Less

  • Mylène

    mars 16, 2021 at 18 h 17 min
    Reply

    Merci d'avoir pris les temps de répondre aux questions.Ton article est trés intéressant comme souvent. Je te comprends pour la famille, moi c'est ce qui […] Read MoreMerci d'avoir pris les temps de répondre aux questions.Ton article est trés intéressant comme souvent. Je te comprends pour la famille, moi c'est ce qui m'empêcherait de partir vivre aux us Read Less

    • Ludivine
      to Mylène

      mars 16, 2021 at 19 h 16 min
      Reply

      Bravo et merci pour tous tes partages

  • Maryanne

    mars 16, 2021 at 14 h 13 min
    Reply

    Déjà 5 ans, je vous suivais quand vous étiez encore en France!Trés bon article toujours bien écrit. Bravo à vous pour cette belle aventure

    • Judith
      to Maryanne

      mars 16, 2021 at 18 h 09 min
      Reply

      Magnifique article dans la lignée de ton livre.Je vous souhaite plein de bonheir quelque soit vos futurs choix ! Continuez à nous faire rêver

  • Gaëlle

    mars 16, 2021 at 13 h 26 min
    Reply

    Super article!Merci pour ton retour d'expérience,c'est vrai qu'il fait le vive pour comprendre ce que représente l'expatriation avec ses bons et ses mauvais côtés.Bonne continuation […] Read MoreSuper article!Merci pour ton retour d'expérience,c'est vrai qu'il fait le vive pour comprendre ce que représente l'expatriation avec ses bons et ses mauvais côtés.Bonne continuation à vous aux usa, en France ou ailleurs :) Read Less

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Qui suis-je?

Bonjour, je suis Géraldine, rédactrice du blog Notre Rêve Américain. Gagnante de la DV-Lottery et expatriée aux USA, je vous invite à suivre mes aventures... Read More

Abonnez-vous !
Mon Guide sur l’installation aux USA
 
Tout savoir sur la loterie green card :
  Achetez le livre Notre Rêve Américain - Histoire d'une expatriation de la France aux États-Unis.
MES DERNIERS ARTICLES
Categories
Besoin d’un site internet, d’un e-commerce, de communication web? Cliquez sur le papillon!
Creation site internet
Propriété intellectuelle :

En vertu de l’article L.111-1 du code de la propriété intellectuelle, les textes et les photos de ce blog sont la propriété de son auteur. A ce titre, aucun texte, aucune photo ou tout autre élément composant ce site internet ne peut être reproduit, modifié ou diffusé de quelque manière que ce soit sans une autorisation préalable de son auteur.