Kindergarten, la première année d’école aux USA

Pour ceux qui ne le savent pas, la première année d’école aux USA s’appelle le Kindergarten et débute aux 5 ans révolus de l’enfant au 1er septembre de l’année en cours. Vous pourrez d’ailleurs retrouver un chapitre détaillé sur la scolarité aux États-Unis dans mon livre Expatriation aux USA, le jour d’après.

Notre fils a donc fait sa rentrée en août dernier et, bien qu’il ait suivi le programme de VPK l’année d’avant (2 journées par semaine en Preschool), il ne parlait pas encore couramment anglais en arrivant en Kindergarten. Cette année nous avions plusieurs challenges le concernant dont celui de parler, lire et commencer à écrire en anglais. Nous étions certains qu’ils s’adapterait une fois encore assez facilement à sa nouvelle école (après la France puis la Preschool aux USA). Nous souhaitions également en parallèle de l’école aux USA, qu’il lise et commence à écrire dans sa langue maternelle, le français.

 

L’ADAPTATION

En tant que parents, le plus important est que nos enfants soient heureux et se sentent bien dans leur environnement. Concernant notre fils, nous n’étions pas trop inquiets car il a une facilité d’adaptation avec les groupes d’enfants, et cela s’est encore confirmé cette année. En quelques semaines, il avait fait son groupe d’amis dans sa classe malgré la langue et s’était parfaitement adapté. Avec eux, il a non seulement travaillé son anglais du quotidien mais surtout il a tissé ses premiers liens d’amitiés, ce qui est important à cet âge. Au-delà de l ‘adaptation, nous l’avons vu s’épanouir au fil des mois et surtout adorer aller à l’école même en se levant à 6h30 tous les matins, le tout avec un rythme soutenu et très peu de vacances.

 

LE DÉROULEMENT DE L’ANNÉE SCOLAIRE

Aux États-Unis, le calendrier scolaire est très différent du français. En effet, il y a beaucoup moins de vacances, les dates diffèrent selon les États et les comtés. Par exemple, notre fils a fait sa rentrée scolaire mi-août puis il a eu 4 jours pour Thanksgiving, 15 jours pour Holidays et une semaine pour le Spring Break en mars.  Les “grandes” vacances commenceront le 31 mai jusqu’à mi-aout.

L’année était composée de 4 trimestres avec un bulletin et des appréciations à la fin de chacun. Les horaires étaient de 7h55 à 14h10 avec une mini récréation et une courte pause déjeuner. Ses semaines comportaient plusieurs activités avec l’anglais (lecture, écriture…), les maths, l’art (musique, dessin), le STEM et le sport plusieurs fois par semaine. D’ailleurs, cette année il a pu tester le hockey, le baseball, le handball et le football. A sa demande, il a d’ailleurs commencé le soccer en programme extra scolaire.

Il faut savoir qu’aux États-Unis, les études universitaires coûtent chers. Non, en fait elles coutent très chers ! Les enfants n’ayant pas des parents avec un portefeuille conséquent devront travailler en parallèle de leurs études supérieures et s’endetter avant même d’entrer dans la vie active sauf si on a la chance de pouvoir rentrer dans une bonne université à moindre coût est d’obtenir une bourse (mais les places sont chères). Il faudra soit être un brillant élève, soit être un athlète accompli qui pourra aider l’Université et ainsi obtenir une bourse. Ce programme particulier fait que les enfants apprennent très tôt à se battre pour être dans les meilleurs et les parents les poussent beaucoup… peut-être trop parfois. L’école finit en général en début d’après-midi mais pour beaucoup d’enfants s’en suivent de nombreuses activités extra-scolaires : sport, musique, éducation…




 

L’APPRENTISSAGE A L’ÉCOLE

Notre fils a donc eu plusieurs matières, comme en France, mais cette année était surtout basée sur l’apprentissage de la lecture et des débuts de l’écriture en anglais. Ce qui m’a étonné (dans le bon sens), c’est que dès le départ, il lisait beaucoup à l’école et il rapportait des livres pris à la bibliothèque. En début d’année, nous avions d’ailleurs pu visiter cette dernière et nous l’avions trouvée vraiment superbe pour les enfants. Je comprends mieux pourquoi aujourd’hui.

Concernant l’écriture et les maths, la principale différence par rapport à la France est qu’ils n’ont pas travaillé sur des cahiers mais sur des livres pré imprimés. Ils ont fait tous leurs exercices dessus, dans les 2 matières, tout au long de l’année. Les pages restantes nous ont été données afin que les enfants révisent pendant les vacances.

Les examens se sont essentiellement déroulés sur des ordinateurs. En fin d’année, il y a eu un test standard permettant d’évaluer le niveau des enfants au fil des ans. Bien sûr en Kindergarten, il n’y a qu’un seul test et il est plus léger que dans les classes supérieures.

En revanche, j’ai remarqué que l’écriture soignée ne semblait pas très importante en Kindergarten mais j’ai tenté d’y remédier à la maison. Autre différence, pour l’instant les enfants n’écrivent qu’en majuscules et minuscules alors qu’en France l’écriture cursive est enseignée dès le CP. Aux États-Unis, l’écriture cursive avait été supprimée dans de nombreux États (comme certains pays) mais elle est en train de revenir car ils se sont aperçus que pour lire les écrits anciens ou les lettres des grands-parents, déchiffrer cette écriture était tout aussi important. A priori, elle a été remise au programme en Floride mais dans les grades supérieurs. Peut-être l’année prochaine le concernant. Personnellement, je n’écris plus en cursive depuis longtemps mais la connaitre me parait important. Si elle n’est pas enseignée à l’école, je la rajouterai à notre programme de français à la maison.

Je ne sais pas comment sont enseignées les maths en France mais cette année ils ont appris à compter jusqu’aux centaines, à additionner, soustraire tout en s’amusant. Je n’y croyais pas trop au départ, trop habituée au programme rigoureux mais le fait est que ça marche. Aujourd’hui, il sait comptait comme un enfant de son âge doit le faire, en français et en anglais.

Chaque mois dans leur carnet, ils ont eu ce type de feuille avec les stickers et les comportements du mois. Ils ont appris tout au long de l’année à aider les autres, à comprendre que les actes et paroles étaient leur responsabilité, à apprécier chaque chose, à toujours voir le positif… Et ceci dès leur plus jeune âge. Ce sont des notions de vie importantes qui resteront ancrées en eux pour l’avenir.Les stickers étaient en corrélation avec le thème du mois comme le chien mascotte de leur classe pour le mois de la rentrée, Halloween en octobre, St Valentin en février…

Une autre feuille avec un calendrier a également été  donnée aux parents chaque mois avec les principaux évènements à venir, les choses à apprendre pour le mois (anglais, maths…). Ils ont également été sensibilisés à des bases essentielles comme aider les autres, le respect, l’amour du pays… D’accord ou pas, nous avons beaucoup aimé cette sensibilisation à l’univers qui les entoure et bien sûr, il a récité son “Pledge of Allegiance ” devant le drapeau US tous les matins.

 

AU-DELÀ DE L’APPRENTISSAGE

Et au-delà de tout ça et même si apprendre est important, il y a certaines choses qui le sont également pour l’épanouissement personnel. Cette année, il a notamment appris à s’exprimer devant les autres et à se débrouiller seul pour pas mal de choses. Ils ont eu également de nombreuses journées à thème typiques de la culture aux États-Unis comme Pyjama Day, Backward day, 100th day of school, la semaine en hommage à Dr.Seuss en s’habillant en accord avec les thèmes des livres choisis (un auteur pour enfants américain très apprécié ici. Il a publié plus d’une soixantaine de livres dont le célèbre Cat in the hat et How Grinch – le fameux grinch! – et Stole Christmas. Ses ouvrages sont connus pour ses personnages atypiques mais aussi pour ses rimes et syllabes aidant les enfants dans l’apprentissage de la lecture). Ils ont bien sûr fêté Noël avec de nombreuses activités et un spectacle, Valentine’s day… Ils ont également fait des sorties scolaires comme en France.




Il faut savoir qu’ici il y a un comité des parents mais il y a aussi beaucoup de bénévolat pour tous les parents. On peut participer soit en achetant des gourmandises ou autres lors de fêtes à l’école, soit en accompagnant la maitresse lors des sorties ou évènements scolaires. Il y a également la semaine d’appréciation des professeurs en mai pendant laquelle enfants et parents peuvent les remercier pour le travail accompli selon ses moyens (friandises, cartes, dessins, fleurs, cadeaux…).

Et comme je l’ai dit, il a rencontré son premier groupe de “potes” avec qui il a fait ses premières blagues et ses premiers jeux “made in USA”. Ils sont une petite bande de garçons et de filles et ils ne sont pas quittés de l’année. A travers lui et l’école, nous apprenons une fois encore sur les coutumes et les codes américains, bien différents de ceux de la France.

 

L’APPRENTISSAGE A LA MAISON

Du lundi au jeudi, mon fils avait des devoirs (anglais et maths) à faire, ce qui nous prenait environ 30 minutes. Il avait également de la lecture quotidienne (très importante ici). En plus de l’anglais, nous avons fait 30 minutes de français chaque jour. Bien sûr, nous n’avons pas pu faire le programme de CP en 30 minutes par jour mais aujourd’hui, il sait lire et commence à écrire en français. La lecture acquise, nous nous pencherons sur l’orthographe et la grammaire l’an prochain. C’est d’ailleurs en lui faisant les cours à la maison que je me suis aperçue des difficultés de la langue française, rien que pour les règles basiques d’apprentissage.

Pour ceux qui m’ont demandé sur mon blog, j’ai tout simplement utilisé la méthode syllabique avec les livres de “Daniel et Valérie”. J’ai beaucoup aimé cette méthode qui permet à l’enfant de déchiffrer les mots. Nous avons également appris ce qu’était une phrase (même si en parallèle il le faisait à l’école) et avons commencé les dictées basiques. Nous utilisons pour cela des cahiers d’exercices comme ci-dessous.

Nous avons également continuer l’écriture dans des cahiers classiques à carreaux. Suivant le programme américain de l’année scolaire à venir, je verrai si j’y ajoute l’écriture cursive ou non.

Cette année, j’ai également commencé le même programme pour ma fille de 3 ans (je deviens une vraie maîtresse d’école! lol) et nous avons déjà bien avancé. Comme elle est née en août, elle commencera l’école publique l’année prochaine soit 1 an avant son frère. Je préfère donc prendre de l’avance pour ne pas la saturer pendant l’année de Kindergarten en 2019.

FIN D’ANNÉE

La fin d’année a été ponctuée par de nombreux évènements comme un bal à l’école avec ses copains, une journée toboggans d’eau à l’école (oui oui à l’école!), une exposition dans les classes avec le travail effectué pour les parents et la Parade de l’école. La Parade fut d’ailleurs pour nous (en tant que parents expatriés) un moment fort car on a pu y ressentir toutes les valeurs patriotiques véhiculées par l’école durant l’année avec notre fils.

 

Il a également eu son premier Year Book avec les photos de toutes les classes et un petit récap “fait main” de son année en Kindergarten. J’ai adoré ce dernier!

LAST DAY OF KINDERGARTEN

Ce fut une année riche en apprentissage et en émotions une fois de plus. Il a fait son Last Day in Kindergarten aujourd’hui et rentrera donc en 1st grade en août prochain pour notre plus grande fierté!

Il a dit au revoir à ses copains (nous allons en France pendant les vacances) et à sa maitresse qui était émue de quitter les enfants. Il est revenu à la maison avec un seau personnalisé remplis de jeux, de fournitures mais aussi avec les exercices (anglais, maths, lecture) à faire pour la rentrée. Il y avait également la liste des fournitures pour le 1st Grade qui en 5 minutes chrono ont été achetées sur internet (cf article sur la rentrée en Kindergarten).

 

CONCLUSION

Pour l’instant, nous sommes très satisfaits du système scolaire américain. Les enfants apprennent en s’amusant, apprennent à parler en public, apprennent le respect, l’hymne national, le sens de l’échange et de l’effort. Comme je l’ai déjà dit, il y a des choses que j’aime moins comme partout mais il y a beaucoup de choses que j’apprécie. Être expatrié ou immigré, c’est apprendre une culture différente et s’adapter sinon cela n’est pas envisageable .

En début d’année à l’école, il était forcément “à la traine” mais au second trimestre il parlait très bien anglais et donc ses notes ont été boostées. Ses résultats ont été excellents dans toutes les matières (pourvu que ça dure!). Il a terminé l’année en étant un des meilleurs élèves de sa classe et avec les félicitations de sa maitresse ainsi que de la directrice. Pour tout vous dire, j’ai versé ma petite larme…

Concernant le français, je sais qu’il n’est pas en accord avec le programme mais l’important pour moi est qu’il sache lire et écrire correctement dans quelque temps.

Aujourd’hui, nous sommes contents car nous le voyons heureux et épanoui, et c’est le plus important. En plus de cela, nous sommes fiers de ses résultats et du travail qu’il a fourni toute l’année du haut de ses 6 ans. Il a du apprendre beaucoup de choses dans les 2 langues et cela quasiment tous les jours mais les résultats sont là. Le plus drôle est qu’il me demande déjà quand il va apprendre l’espagnol… Je lui réponds que ça viendra quand il maitrisera parfaitement les 2 premières langues ! 😉

Nous n’avons pas vu l’année passer et dans 3 mois il rentrera en 1st Grade et sa sœur en Preschool avec le programme VPK. Elle a déjà commencé le français cette année, je laisserai ensuite la vie et l’école lui apprendre l’anglais comme pour son frère!

Pour les futurs expats, vraiment ne soyez pas inquiets, les enfants sont des éponges et ils vous surprendront par leur capacité (et leur facilité) d’adaptation. L’expatriation leur apportera une richesse et une ouverture d’esprit qui seront ancrées en eux toute leur vie.

 

6 comments
79 likes
Prev post: CONCOURS FACEBOOK NOTRE RÊVE AMÉRICAIN ET US WAY OF LIFENext post: Les animaux dangereux en Floride

Related posts

Comments

  • Armelle

    mai 31, 2018 at 14 h 07 min
    Reply

    Ton article est trés chouette.Merci de nous faire partager tous ces moments.J'aurais adoré aller à l'école aux Etats-Unis. :) Félicitations pour le passage en classe […] Read MoreTon article est trés chouette.Merci de nous faire partager tous ces moments.J'aurais adoré aller à l'école aux Etats-Unis. :) Félicitations pour le passage en classe supérieure et bravo à la maman aussi!! Read Less

  • Barbara

    mai 30, 2018 at 21 h 58 min
    Reply

    En tant que maman je te comprends tellement. Tu as de quoi être fière pour tout ça. Vous vivez des moments magiques, profitez ! Bon […] Read MoreEn tant que maman je te comprends tellement. Tu as de quoi être fière pour tout ça. Vous vivez des moments magiques, profitez ! Bon retour en France auprès de la famille. Read Less

  • Kathy

    mai 30, 2018 at 20 h 28 min
    Reply

    L'école finit super tôt par rapport à chez nous. Quel courage pour le français!lol Félicitations à ton bonhomme.

  • Sabrina

    mai 30, 2018 at 19 h 58 min
    Reply

    Quel bonheur de lire cela. Bravo à vous pour le travail fait avec vos enfants.Ils vous remercieront dans quelques années. Bonne continuation et bonnes vacances […] Read MoreQuel bonheur de lire cela. Bravo à vous pour le travail fait avec vos enfants.Ils vous remercieront dans quelques années. Bonne continuation et bonnes vacances en France. Read Less

  • Claire

    mai 30, 2018 at 19 h 31 min
    Reply

    Magnifique article Géraldine. Bravo au petit américain. 🙄

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Qui suis-je?

Bonjour, je suis Géraldine, rédactrice du blog Notre Rêve Américain. Gagnante de la DV-Lottery et expatriée aux USA, je vous invite à suivre mes aventures... Read More

Abonnez-vous !
Mon dernier guide : Expatriation aux USA, le jour d’après.
 
Tout savoir sur la loterie green card :
  Achetez le livre Notre Rêve Américain - Histoire d'une expatriation de la France aux États-Unis.
MES DERNIERS ARTICLES
Categories
Besoin d’un site internet? Beneficiez des tarifs attractifs de l’agence Papillon Web !
Creation site internet
Propriété intellectuelle :

En vertu de l’article L.111-1 du code de la propriété intellectuelle, les textes et les photos de ce blog sont la propriété de son auteur. A ce titre, aucun texte, aucune photo ou tout autre élément composant ce site internet ne peut être reproduit, modifié ou diffusé de quelque manière que ce soit sans une autorisation préalable de son auteur.