Conduire aux USA

Après vous avoir donné mes quelques conseils sur la location d’une voiture aux États-Unis, il ne me semblait pas inutile de vous donner quelques conseils sur la conduite d’un véhicule outre Atlantique, surtout pour celles et ceux qui ne se sont jamais rendus sur le sol américain.

Cela peut paraître anodin, mais conduire aux USA vous demandera quelques adaptations par rapport à vos habitudes françaises et également une connaissance rudimentaire du code de la route américain.

J’ai peu conduit aux USA et c’est mon mari qui m’a servi de chauffeur ! C’est donc sur ses connaissances que je vous communique mes quelques notions de conduite à connaître avant d’arriver chez l’oncle Sam. 🙂

Tout d’abord, n’ayez pas d’appréhension, la conduite d’une voiture aux Etats-Unis est aussi facile qu’en France, voir même moins compliquée par certains aspects : Tout d’abord, c’est la largeur des routes qui vous facilitera grandement la conduite, les panneaux d’affichage et de direction qui sont bien indiqués et surtout les américains eux même qui ont une conduite relax et des limitations de vitesse plus restrictives que chez nous ! Cette conduite sera également facilitée par des voitures avec boites de vitesses automatiques (il y a très peu de boites mécaniques sur les véhicules récents présents aux USA et elles sont inexistantes chez les loueurs). Une fois familiarisé(e) avec votre boite de vitesse auto (si vous n’en avez jamais utilisée), il vous faudra connaître quelques règles simples pour cruiser sur les routes américaines.




La conduite aux US se fait à droite et le port de la ceinture est obligatoire à l’avant et vivement recommandé à l’arrière (il y a encore des gens qui ne s’attachent pas à l’arrière ??). Jusqu’ici rien de bien différent et voici donc les principaux changements :



  • A un feu rouge, vous pouvez tourner à droite si vous ne gênez pas la circulation (en clair si personne n’arrive de votre gauche ni qu’aucun piéton ne traverse). Cependant veillez bien à marquer un temps d’arrêt avant de vous engager dans le carrefour, sinon la Police considèrera que vous grillez un feu. Attention, si vous voyez un panneau “NO RIGHT TURN ON RED” , une flèche à droite barrée il est interdit de tourner !
  • A un carrefour (généralement 4 Stop qui se font face), c’est l’ordre d’arrivée des véhicules qui prédomine. Le premier arrivé dans le carrefour est également le premier à se réengager sur la route. Il y a peu de ronds points aux USA.
  • Certaines interstates (ou grandes nationales et autoroutes chez nous) ont des voies spéciales pour le transport de personnes et sont indiquées sous les noms HOV2 et HOV3.
  • Si un bus d’école est à l’arrêt avec les clignotants allumés, veillez à marquer un stop avant de le croiser (afin de laisser les enfants traverser) et vous ne devez pas le dépasser, c’est interdit. Ceci concernent les voitures derrières (peu importe le nombre de voies) et sur la route opposée sauf si il y a un terre plein au milieu.
  • Pour les fêtards invétérés, le taux d’alcoolémie est de 0.8g/L, mais je vous recommande le taux ZERO pour la conduite aux US car votre situation sera aggravée en cas d’accident, même si vous n’êtes pas responsable et avec en taux en dessous de la limite.
  • Il est strictement interdit de jeter quoi que ce soit par la fenêtre de la voiture (En même temps, c’est normal non ?)

IMG_0897

Conduire aux USA engendre également d’être très respectueux du code de la route car presque tous les américains le sont, et un comportement inapproprié en voiture sera lourdement sanctionné. Souvenez-vous qu’aux USA chaque État a ses propres lois notamment concernant la circulation routière. Le système judiciaire ici est différent et beaucoup plus stricte. D’ailleurs, il faut savoir que les victimes d’accidents poursuivent quasiment à chaque fois en civil et les dédommagements atteignent des sommes astronomiques. Vous verrez d’ailleurs aux abords des route d’énormes panneaux publicitaires d’avocats qui promettent de ne faire payer les frais d’honoraires que s’ ils gagnent le procès… Il vaut donc mieux avoir une bonne assurance voiture et responsabilité civile (umbrella insurance) !

Le respect, la courtoisie et la patience sont incroyablement présents sur les routes américaines et lors de nos différents road trips effectués en Floride et en Californie (plus de 5500 kms), je n’ai pas le souvenir d’avoir entendu une seule fois un klaxon. Il y a tellement de courtoisie au volant chez l’oncle Sam, que même mon mari (qui est parisien !!) n’a pas eu à utiliser une seule fois le klaxon ! Dingue, non ? Pour ce qui est du permis de conduire, il est préférable d’avoir un permis international qui pourra faciliter les démarches auprès d’un loueur de voiture mais ce n’est pas obligatoire. A souligner qu’une demande de permis international est gratuite en France et se fait auprès de votre mairie ou de votre préfecture locale. Pour les personnes futurs titulaires de visas touristique longue durée B2, et qui seront amenées à rester plus que 3 mois sur le sol américain, sachez que le permis international sera obligatoire au-delà de ce délai.




IMG_7122

Les aides au repérage pour conduire aux USA sont nombreuses avec une signalisation claire et bien présente. Les routes sont indiquées par un numéro d’interstate accompagné d’un point cardinal de direction (North, South, East, West). Quant au stationnement, il est beaucoup plus aisé qu’en France tellement les places sont grandes ! Garer votre 4X4 de location surdimensionné vous semblera un jeu d’enfant tellement les places sont élargies. Un bonheur pour nous les femmes ! Les places sont généralement gratuites (il y a aussi des parcmètres à pièces de 25c ou à carte de crédit) sauf dans les grandes villes avec une densité importante comme New York ou San Francisco par exemple. Lors de notre dernier voyage à SF, nous étions obligés d’utiliser un parking attenant à l’hôtel et c’est assez cher sur la Californie, car il n’y avait aucune possibilité de se garer à proximité de l’hôtel où nous étions (Downtown). A noter également qu’à SF, les rues étant très inclinées, vous avez l’obligation de tourner les roues de la voiture vers le trottoir sous peine d’amende. La couleur des bordures des trottoirs a également son importance :

  • Non peintes : Stationnement normal soumis à aucune règle particulière
  • Vert : Stationnement autorisé pour un temps donné (consulter le panneau à proximité)
  • Jaune : Stationnement autorisé le temps de débarquer ou embarquer des personnes ou de décharger du matériel (tout en restant à proximité)
  • Blanc : Stationnement limité au temps d’embarquement ou débarquement de personnes
  • Bleu : Stationnement pour les personnes handicapées uniquement
  • Rouge : Stationnement interdit (généralement réservé au bus)

Quelques termes de signalisation américaine à connaître : No parking, no Standing signifient que le stationnement est interdit mais vous pouvez vous arrêter le temps de débarquer ou d’embarquer des personnes à bord de votre véhicule. No stopping : Arrêt strictement interdit. Tow Away : Si vous ne respectez pas la réglementation inscrite sur le panneau qui accompagne ces termes, c’est fourrière immédiate !

IMG_3877



Enfin, conduire aux USA ne se fera pas sans mettre de l’essence dans le réservoir et là, le tarif est super attractif par rapport à la France, environ 2.49$ le galon (3.79L) au moment où nous y étions. Le plein de la voiture pour 40$, un bonheur ! L’essence est appelée Gasoline et le Gasoil est appelé Diesel, attention à ne pas vous mélanger les pinceaux ! On trouve 3 qualités d’essence aux USA : Regular, Mid grade et Premium correspond aux différents indices d’octane. Toutes les voitures récentes accepteront le Regular sans problème. La plupart des stations essence prennent les cartes bancaires internationales, mais pour plus de simplicité nous faisions tous nos paiement en cash.

Tout dernier point et non des moindres, le GPS. Personnellement le GPS est pour moi un outil absolument indispensable aux US, lorsque vous devez vous rendre d’une ville à une autre, rien de sorcier une carte suffit mais si vous devez traverser Los Angeles, bonne chance pour vous débrouiller avec une simple carte de chez Michelin ! Comme je l’ai indiqué dans mon article sur la location d’une voiture aux USA, acheter un GPS peut s’avérer une solution économique par rapport à une location de GPS (généralement tarif forfaitaire ou 10$ par jour).

Conduire aux USA n’est donc pas sorcier et diffère peu de chez nous, à la condition de respecter scrupuleusement la réglementation américaine.

 

0 comments
1 like
Prev post: Courgettes rondes farcies au rizNext post: Eggs in a hole

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Qui suis-je?

Bonjour, je suis Géraldine, rédactrice du blog Notre Rêve Américain. Gagnante de la DV-Lottery et expatriée aux USA, je vous invite à suivre mes aventures... Read More

Abonnez-vous !
Guide sur les régions du Nord Ouest de la Floride

 

Mon Guide sur l’installation aux USA
 
Tout savoir sur la loterie green card :
  Achetez le livre Notre Rêve Américain - Histoire d'une expatriation de la France aux États-Unis.
MES DERNIERS ARTICLES
Categories
Besoin d’un site internet? Beneficiez des tarifs attractifs de l’agence Papillon Web !
Creation site internet
Propriété intellectuelle :

En vertu de l’article L.111-1 du code de la propriété intellectuelle, les textes et les photos de ce blog sont la propriété de son auteur. A ce titre, aucun texte, aucune photo ou tout autre élément composant ce site internet ne peut être reproduit, modifié ou diffusé de quelque manière que ce soit sans une autorisation préalable de son auteur.