Les expatriés aux USA et le Covid-19 – Partie 1

Fin janvier 2020, ma copine Nancy m’apprend qu’il se passe quelque chose de grave en Chine concernant un virus. Ses parents sont en voyage en Chine à ce moment là et elle m’informe en direct que la situation est suffisamment dramatique pour que des mesures hors du commun soient prises. C’est une des premières fois où j’entends parler du Covid-19. Honnêtement à ce moment-là, ceci me semble loin et je ne me sens pas (encore) concernée, sauf vis-à-vis des parents de mon amie qui j’espère pourront rejoindre la France rapidement.

Fin février 2020, je participe à un atelier avec d’autres mamans dans la classe de mon aîné. Nous parlons entre autres choses du Covid-19 mais toujours en nous sentant protégées et loin de tout ça… Les médias parlent de plus en plus de ce qui se passe en Europe et je surveille du coin de l’œil ces événements sur ce nouveau virus, notamment pour nos familles et nos amis qui sont en France.

Mi-mars tout bascule, les Etats-Unis ont leurs premiers cas (officiels), les frontières se referment, la vie avec ce virus commence… Nous sommes en Juillet 2020, les Etats-Unis sont au cœur de l’ouragan Covid-19 alors que l’Europe, elle, commence à aller mieux avec néanmoins la crainte d’une seconde vague pour certains. Dans un avenir difficile à prédire, j’ai voulu savoir quel était le ressenti des expatriés que je connais aux USA face à cette crise sanitaire, économique et sociale inédite. Ce sont leurs témoignages que je vous propose de découvrir dans cet article (première partie).

 

EMMA – SAN FRANCISCO, CALIFORNIE

 

1/ Bonjour Emma, peux-tu te présenter brièvement : Où vis-tu ? Tu es expatriée en solo, en famille ou en couple ? Pour quelle raison t’es-tu expatriée (job, famille…) ?
Bonjour, je m’appelle Emma et j’habite à San Francisco en Californie depuis 4 ans. Je suis venue seule pour enseigner dans une école internationale mais depuis deux ans j’habite avec mon copain américain Paul qui est architecte. Nous habitons dans un petit appartement près du centre ville. Je suis pour le moment encore sous visa J-1.

2/ Depuis le début du Covid-19 comment ton Etat, Comté et ville ont-ils géré la crise ?
La ville de San Francisco, qui est aussi un comté, est plus stricte que les autres villes de Californie. Nous sommes en confinement depuis le 17 mars. Depuis juin les commerces peuvent accueillir des clients à l’intérieur des magasins cependant les restaurants doivent continuer de servir les personnes à l’extérieur uniquement. En ce début du mois de juillet, les bars, salons de coiffure, barbiers, musées et salles de gym sont toujours fermés. Le port du masque est obligatoire à l’extérieur comme à l’intérieur même si on pratique une activité physique. Jusqu’au mois de mai les parkings des parcs étaient fermés et nous devions rester à une courte distance de chez nous. Heureusement que nous pouvons marcher jusqu’au Golden Gate Park de chez nous et nous avons pu profiter de ses grands espaces pour pique-niquer tout les deux.

3/ Et toi, quelle est ta situation dans cette crise (visa, job, déplacements…) ? Quel est ton ressenti/attitude face à cette situation inédite ?
Je faisais la classe sur Zoom tous les matins avec mes élèves et mon salaire est resté identique, maintenant je suis en vacances. Paul en revanche a perdu 20% de son salaire même s’il travaillait à distance. Son entreprise lui envoie un chèque de 50 $ tous les mois pour les dépenses liées au travail à domicile, nous en avons profité pour acheter un bureau et une webcam pour son ordinateur. La Californie lui rembourse une partie des 20% perdus et il bénéficie également de la prime COVID, au final il gagne légèrement plus que son salaire habituel. C’était une belle surprise ! Pour l’instant ce n’est pas prévu qu’il retourne travailler dans les locaux. 

Les premiers mois étaient difficiles dans notre petit appartement. Nous étions tous les deux dans le salon à faire des conférences toute la journée. C’était très bruyant. Nous n’avions qu’un seul bureau et Paul était debout derrière le comptoir de la cuisine, son écran placé sur la cocotte-minute… Depuis que je suis en vacances, nous avons aménagé un coin bureau dans notre chambre pour que Paul puisse être au calme et que nous puissions retrouver notre cuisine! 

Nous avons appris des choses pendant cette crise, tout d’abord que nous dépensions énormément d’argent dans les restaurants car nous mangions très souvent dehors. Nous avons beaucoup économisé en nourriture depuis le confinement. Notre futur logement aura au moins un balcon avec une table pour que nous puissions prendre l’air. Notre abonnement à la salle de gym ne nous manque pas du tout, nous l’avons même annulé. Les côtes de San Francisco sont suffisantes pour se dépenser, pas besoin de courir sur un tapis roulant! 

 

MYRTILLE – HOUSTON, TEXAS

1/ Bonjour Myrtille peux-tu te présenter brièvement : Où vis-tu ? Tu es expatrié(e) en solo, en famille ou en couple ? Pour quelle raison t’es-tu expatrié(e) (job, famille…) ?
Bonjour, moi c’est Myrtille de @blueberry_in_america (Instagram), nous sommes une famille franco-américaine, et nous avons deux petites filles de 1 et 4 ans. Nous vivions dans l’État d’Oklahoma mais nous avons déménagé au Texas il y a quelques mois, en plein Covid. Mon mari est américain, mais avant de venir vivre ici, nous étions en France.C’est suite à une opportunité professionnelle que nous avons fait le choix de partir, enfin, tenter l’aventure aux US.

 2/ Depuis le début du Covid-19 comment ton Etat, Comté et ville ont-ils géré la crise ?
Alors en Oklahoma, il n’y a pas vraiment eu de confinement, c’était un peu au bon vouloir de certains. Il faut dire qu’il n’y avait pas non plus énormément de cas au début, c’est surtout cette deuxième vague, en ce moment même, qui fait mal. C’est notamment le cas pour le Texas, où nous vivons confinés désormais depuis notre arrivée fin mars. Nous sommes de nouveau confinés ici et repassés en “Stay at home” il y a deux semaines. Bars de nouveau fermés, restaurant ouverts mais avec une faible capacité, port du masque devenu obligatoire dans beaucoup de lieux publics… ça devient un peu l’histoire sans fin …

 3/ Et toi, quelle est ta situation dans cette crise (visa, job, déplacements…) ? Quel est ton ressenti/attitude face à cette situation inédite ?
Les premiers mois, on a trouvé ce confinement très agréable. Ça nous a permis de pouvoir nous retrouver et passer beaucoup de temps en famille. Chose qui n’était pas arrivée depuis longtemps. Plus un déménagement qui nous a bien occupé aussi. Mais ce sentiment d’avoir déménagé et de ne toujours pas connaître l’endroit où on habite, presque 4 mois après, c’est un peu dur et c’est vraiment une sensation particulière qu’il faut savoir apprivoiser. Et bien évident, et comme pour beaucoup d’autres expats, il n’y aura probablement pas de retour en France cette année.

VANESSA – KISSIMMEE, FLORIDE

 

Bonjour Vanessa , peux-tu te présenter brièvement : Où vis-tu ? Tu es expatriée en solo, en famille ou en couple ? Pour quelle raison t’es-tu expatriée (job, famille…) ?
Je suis Vanessa et je vis en Floride depuis presque 10 ans. J’ai rejoint mon amoureux de jeunesse après avoir tout quitté en France. Nous avons 2 enfants de 7 et 5 ans.

2/ Depuis le début du Covid-19 comment ton Etat, Comté et ville ont-ils géré la crise ? Quelle est votre situation dans cette crise (visa, job, déplacements…) ?
Dès fin mars le confinement a été mis en place avec port du masque obligatoire. Mon mari a été licencié. On était dans notre cocon chez nous et ma fille de 7 ans a fait école via ordinateur jusqu’au 29 mai, date de fin d’année scolaire. Une ambiance très bizarre et une fin étrange. Elle n’a pas revu sa maîtresse ni ses copines. Nous vivons dans la zone touristique près de Disneyworld et tout était vraiment vide durant cette période. Là, ça reprend doucement et mon mari a repris son travail la semaine dernière. Disney n’est pas encore réouvert, normalement ça sera le 11 juillet.
La crise est plutôt mal gérée par l’état je trouve. On sent qu’il prend ça a la légère. Heureusement, notre ville et même le county prennent de bonnes mesures. Les gens sont quasi tous masqués.

3/ Quel est ton ressenti/attitude face à cette situation inédite ?
Jusqu’à présent je vivais ça plutôt “bien” au jour le jour mais depuis quelques temps les chiffres ne font qu’augmenter. L’école est censée reprendre dans 1 mois. Je stresse et pour la 1ère fois depuis le début j’en ai marre. Pardon pour ce message pas vraiment positif lol. On va prier pour que tout ça soit vite derrière nous.

 

AÏDA – SAVANNAH, GEORGIE

 

1/ Bonjour Aïda, peux-tu te présenter brièvement : Où vis-tu ? Tu es expatriée en solo, en famille ou en couple ? Pour quelle raison t’es-tu expatriée (job, famille…) ?
Je vis à Savannah, Georgia, je suis mariée avec un américain et nous avons un petit et un autre en route ! Je me suis expatriée par amour, mon compagnon n’étant pas tenté par la vie en France haha !! Ça fait 1 an que je suis ici et je suis en attente de green card depuis le mois de janvier 2020. Merci le covid qui est venu perturber un peu tout cela !

2/ Depuis le début du Covid-19 comment ton Etat, Comté et ville ont-ils géré la crise ?
Mal ! Haha trêve de plaisanterie je pense que les mesures ont tardé à arriver, qu’elles n’ont pas été suffisantes et que tout cela a réellement été géré comme un simple « bad cold” comme ils disent ici… Aucune mesure de confinement n’a été prise dans le comté où j’habite (Mais je ne connais pas la situation ailleurs) jusqu’à ce que le gouverneur de Géorgie décide enfin (fin mars) de mettre en œuvre des mesures de fermeture des restaurants (laissant tout de même la possibilité de curb side pickup et du take out) ainsi que des écoles et université (imagine que les salons de beauté n’ont jamais fermé parce qu’ils dépendent du comté et non de l’état ! L’hallucination, tu pouvais toujours aller chez le coiffeur ou te faire les ongles !!) Pour les restaurants ça aura duré exactement 10 jours et les écoles sont restées fermées jusqu’à la fin de l’année scolaire. Le maire de la ville de Savannah vient juste de décider d’imposer le port du masque (sans que nous sachions encore si ça va être « enforced”).

3/ Et toi, quelle est ta situation dans cette crise (visa, job, déplacements…) ? Quel est ton ressenti/attitude face à cette situation inédite ?
Niveau immigration c’est difficile . Comme les bureaux de l’ USCIS ont longtemps été fermés je n’ai jamais obtenu ni mon autorisation de travail ni mon advanced parole me permettant de quitter le territoire en attendant ma green card. Mon visa fiancé est terminé depuis un bon bout de temps et mon ajustement de statut est pending depuis 6 mois … Sans rentrer dans les détails j’aurai eu besoin de rentrer en France le mois dernier Mais je n’ai pas pu au risque de mettre en péril ma procédure d’immigration …. Sans parler de ma famille qui devait me visiter qui n’a pas pu, et de vacances qui ont été annulées car nous avons volontairement décidé de nous mettre en quarantaine, et finalement l’hôtel qui devait nous proposer d’autres dates à fermé sans possibilité de remboursement évidemment ! C’est vraiment étrange comme situation et on a été très nombreux dans la communauté expat à avoir un énorme coup de mou à cause de tout ça. Mais dans l’ensemble dans ma région les hôpitaux gèrent, et malgré le nombre de cas qui augmente les services hospitaliers ne sont pas saturés heureusement. Maintenant on attend juste de voir comment ça va évoluer.☺

 

VALERIE – FORT LAUDERDALE, FLORIDE

 

1/ Bonjour Valérie, peux-tu te présenter brièvement : Où vis-tu ? Tu es expatriée en solo, en famille ou en couple ? Pour quelle raison t’es-tu expatriée (job, famille…) ?
Nous sommes une famille de 6, expatriés aux USA depuis 7 ans, nous sommes aussi passé par le Canada avant, nous avons ces opportunités grâce au job de mon mari qui est dans les nouvelles technologies et avant le secteur des jeux vidéos. Nous vivons en Floride, à Fort Lauderdale depuis 3 ans et nous nous apprêtons à déménager en Californie du Nord dans 2 semaines.

2/ Depuis le début du Covid-19 comment ton Etat, Comté et ville ont-ils géré la crise ?
La gestion du Covid a été difficile les premiers jours car c’était assez mélangeant que l’état prenne des mesures, que le county en prennent d’autres supplémentaires et enfin au final la ville aussi 😅 Etant dans un county des plus critiques au niveau du nombre de cas en Floride, tout s’est accéléré rapidement ( fermetures les unes après les autres de tout notre quotidien). Je trouve que ça a été bien géré, que ça a été réactif, les magasins alimentaires qui restaient ouverts ont mis en place le protocole sanitaire, mais j’avoue que j’ai été paranoïaque lors de mes premières sorties…

Je comprends que le process de réouverture ait débuté en mai vu que le nombre de cas diminuait depuis quelques semaines mais il y a de nouveau une explosion du nombre de cas depuis début juin. On se demande à quoi a servi notre total isolement depuis mi-mars?! Et en même temps je comprends que les commerces ( magasins, restos…) ne peuvent pas se permettre une fermeture de nouveau, niveau économique ça serait une catastrophe..

3/ Et toi, quelle est ta situation dans cette crise (visa, job, déplacements…) ? Quel est ton ressenti/attitude face à cette situation inédite ?
Nous concernant le covid a impacté notre vie. Il y a 4 mois on ne pensait pas du tout à un éventuel déménagement…  La compagnie de mon mari a licencié la moitié du personnel fin avril (1000 personnes) avec un risque de fermeture définitive en juin… Mon mari ne faisait pas parti de la première vague, mais a préféré prendre les devants et chercher un nouveau job, heureusement nous avons la green card, c’est plus facile et c’est la raison du pourquoi on déménage en Californie. Nous avons dû mettre en vente notre maison, qui est sur le point d’être vendue. On peut dire qu’on retombe bien sur nos pattes mais on a passé quelques semaines avec une épée de Damoclès sur la tête…

 

TIFFANY – DURHAM, CAROLINE DU NORD

 

1/ Bonjour Tiffany, peux-tu te présenter brièvement : Où vis-tu ? Tu es expatriée en solo, en famille ou en couple ? Pour quelle raison t’es-tu expatriée (job, famille…) ?
Je m’appelle Tiffany, je suis maman de 2 petites filles. Nous vivons en Caroline du Nord à Durham et nous fêterons nos 1 an d’expatriation le 20 juillet prochain. Avant l’expatriation, nous vivions en région parisienne et avions un rythme de fou. Nous avions des travails prenants, les filles avaient 2 nourrices (une le matin, une le soir) ainsi que l’école et la cantine la journée. En plus, nous nous étions lancés dans la rénovation d’une maison.
Nous avons tout quitté pour une opportunité professionnelle de mon mari, mais également parce que nous voulions retrouver un rythme plus cool qui me permette de profiter de cette expatriation pour passer du temps avec mes filles. Nous souhaitions aussi offrir une riche expérience de vie à nos enfants et avoir la possibilité d’être bilingues. Nous sommes donc partir avec mon mari, mes 2 filles et un Fidgie (notre chienne) et moi.

2/ Depuis le début du Covid-19 comment ton Etat, Comté et ville ont-ils géré la crise ?
La Caroline du Nord a très vite pris le problème au sérieux. Ils ont fermé les écoles, les commerces non essentiels, les bars, les restaurants… Nous venons tout juste de passer en phase 3 de déconfinement. Les piscines viennent de rouvrir début juillet mais avec des règles strictes. Dans notre résidence, nous devons nous enregistrer, des créneaux de 1h sont réservés par famille. Il n’y a donc aucun contact avec d’autres personnes à la piscine et elle est lavée 2 fois par jour. Le port du masque est obligatoire en magasin et dans les rues (malgré que les américains ne le respectent pas forcément). Un couvre feu a été mis en place pour les magasins.

Le voisinage a été très solidaire. Ils ont proposé de faire des courses pour ceux qui ne peuvent pas sortir, les couturières ont fait des masques en grand nombre, les gens proposaient leur récolte de potager sur le perron. Ils ont mis en place des semaines à thème pour que les enfants décorent les fenêtres avec leurs dessins.

3/ Et toi, quelle est ta situation dans cette crise (visa, job, déplacements…) ? Quel est ton ressenti/attitude face à cette situation inédite ?
Mon mari a été rapidement renvoyé à la maison pour travailler à distance. Il recommence tout juste à y retourner 1 fois par semaine et  à priori ça ne changera pas pour le moment. Notre visa n’a pas été touché mais au vu de la crise économique le travail de mon mari a demandé aux expatriés de supprimer leurs avantages d’expatriés et de passer en contrat local. Nous leur avons fait savoir que financièrement ça n’était pas possible pour nous et attendons une réponse des RH. Dans le pire des cas, nous devrons rentrer en France.

Nous n’avons fais aucun déplacement durant le confinement hormis les courses. La prise de conscience a été très dure. Nous attendions de la famille en mars, mai et août. Nous devions également rentrer en France en juin. Tout a était annulé. Les enfants ont eu beaucoup de mal avec ce nouveau rythme de Visio scolaire, ne plus voir leur amis. Pour nous, adultes, en quelques sortes, l’expatriation est déjà une forme de confinement. Nous mettons plus de temps à nous faire des amis, nous avions nos habitudes en France et un début d’expatriation est clairement vécu comme un confinement. Nous avons clairement un goût amer de notre première année ici et comme un gout d’inachevé. L’impression qu’on nous est volé du temps ici pour en profiter. Nous devions faire un road trip, faire voir plein de choses à nos enfants et nous n’avons pas pu. Avec le temps, on s’habitue à tout et je pense que malheureusement nous devons apprendre à vivre avec maintenant.

Nos filles sont sensées reprendre l’école le 10 août mais l’école vient de nous informer que l’école ne sera surement pas repris à 100%. Ils proposent plusieurs options, une reprise 100% virtuel ou une reprise moitié virtuel/moitié en classe, avec des règles très strictes. Masque pour les enfants (même tout petit), prise de température a l’entrée, distance sociale pour tous, réduction des classes de moitié, désinfection du matériel après chaque utilisation.

NANCY – JUPITER, FLORIDE 

 

1/ Bonjour Nancy, peux-tu te présenter brièvement : Où vis-tu ? Tu es expatriée en solo, en famille ou en couple ? Pour quelle raison t’es-tu expatriée (job, famille…) ?
Bonjour, j’habite à Jupiter en Floride, je me suis expatriée avec mon mari et mes 2 enfants. Nous nous sommes expatriés car nous avions envie de changer de vie et de donner la chance à nos enfants d’être bilingues. Nous avons donc décidé d’acheter un business pour obtenir un Visa E2 investisseur pour nous permettre de vivre aux US.

 2/ Depuis le début du Covid-19 comment ton Etat, Comté et ville ont-ils géré la crise ?
Nous sommes dans le comté de Palm Beach. Il y a eu un order stay at home tout le mois d’avril, ensuite les entreprises ont rouvert petit à petit avec la capacité d’occupation des restaurant qui a augmenté petit à petit. Maintenant, ils peuvent accueillir 50% de leur capacité.
Depuis une semaine, il y a aussi une nouvelle restriction qui oblige tout le monde à porter un masque dans chaque lieu public et il faut également respecter la distanciation sociale. Et pour le week-end du 4 juillet toutes nos plages ont été fermées.

 3/ Et toi, quelle est ta situation dans cette crise (visa, job, déplacements…) ? Quel est ton ressenti/attitude face à cette situation inédite ?
Nous possédons un glacier et suite aux Covid-19 nous avons dû fermer pendant 1 mois et demi. Financièrement ce n’est pas évident mais heureusement que nous avions des économies de côté car même si les Etats-Unis proposent des aides pour les entreprises, en ayant un statut de visa investisseur, aucun avocat ne peut affirmer que nous pouvons accepter ces aides sans avoir des problèmes lors du renouvellement du Visa.

Mon comportement face à cette crise a évolué depuis le début. Quand nous étions confinés, nous avions peur car nous regardions les informations toute la journée. Depuis que nous avons repris le travail, nous sommes moins inquiets même si nous nous protégeons avec masque, gel, lavage de main et distanciation sociale. Par contre, nous recommençons à voir nos amis et à aller au restaurant. Je pense que du fait que l’on retravaille, nous avons l’impression de retrouver une vie presque “normale” mais avec certaines restrictions.

 

Un grand merci à Emma, Vanessa, Aïda, Valérie, Tiffany et Nancy pour leurs témoignages. Dans quelques jours, d’autres expatriées aux USA partageront à leur tour leur expérience. 

12 comments
224 likes
Prev post: Visiter Anna Maria Island en FlorideNext post: Les expatriés aux USA et le covid-19 – Partie 2

Related posts

Comments

  • Federica

    juillet 7, 2020 at 16 h 05 min
    Reply

    Futurs expatriés en Floride nous aimons beaucoup vos articles. Vos livres aussi nous ont été d'une aide précieuse. En espérant que la situation s'arrange avant […] Read MoreFuturs expatriés en Floride nous aimons beaucoup vos articles. Vos livres aussi nous ont été d'une aide précieuse. En espérant que la situation s'arrange avant 2021 aux États-Unis Read Less

  • BERTRAND.N

    juillet 7, 2020 at 15 h 40 min
    Reply

    Le gouvernement américain ne prend pas les choses au sérieux et risque la vie de beaucoup de ses citoyens. Si le covid n'était pas tombé […] Read MoreLe gouvernement américain ne prend pas les choses au sérieux et risque la vie de beaucoup de ses citoyens. Si le covid n'était pas tombé l'année des élections,la gestion aura certainement été différente.Bon courage à vous! Read Less

    • Danielle
      to BERTRAND.N

      juillet 10, 2020 at 14 h 48 min
      Reply

      Hello.C'est assez incroyable ce qui se passe en ce moment aux États-Unis.Nous devions venir en juin, reporté jusqu'à ce que la situation s'améliore. Bon courage […] Read MoreHello.C'est assez incroyable ce qui se passe en ce moment aux États-Unis.Nous devions venir en juin, reporté jusqu'à ce que la situation s'améliore. Bon courage à tous les expatriés et merci pour vos témoignages. Read Less

  • lucie

    juillet 7, 2020 at 14 h 49 min
    Reply

    L'expatriation dans ces conditions ne doit pas être facile. Grosse pensée pour vous et vivement la fin de ce cauchemar

  • Martin

    juillet 7, 2020 at 14 h 46 min
    Reply

    Excellente idée tous ces témoignages d'expatriés aux usa Les expériences sont trés différentes et certaines ne doivent pas être évidentes à gérer. 😐 Hâte de […] Read MoreExcellente idée tous ces témoignages d'expatriés aux usa Les expériences sont trés différentes et certaines ne doivent pas être évidentes à gérer. 😐 Hâte de lire la suite Read Less

  • Emilie

    juillet 7, 2020 at 14 h 44 min
    Reply

    Merci pour tes ces témoignages. On se rend compte qu'on ne vit pas la même.chose ici.J'espère que les US vont vite récupérer et prendre les […] Read MoreMerci pour tes ces témoignages. On se rend compte qu'on ne vit pas la même.chose ici.J'espère que les US vont vite récupérer et prendre les mesures qu'il se doit. Read Less

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Qui suis-je?

Bonjour, je suis Géraldine, rédactrice du blog Notre Rêve Américain. Gagnante de la DV-Lottery et expatriée aux USA, je vous invite à suivre mes aventures... Read More

Abonnez-vous !
Mon Guide sur l’installation aux USA
 
Tout savoir sur la loterie green card :
  Achetez le livre Notre Rêve Américain - Histoire d'une expatriation de la France aux États-Unis.
MES DERNIERS ARTICLES
Categories
Besoin d’un site internet, d’un e-commerce, de communication web? Cliquez sur le papillon!
Creation site internet
Propriété intellectuelle :

En vertu de l’article L.111-1 du code de la propriété intellectuelle, les textes et les photos de ce blog sont la propriété de son auteur. A ce titre, aucun texte, aucune photo ou tout autre élément composant ce site internet ne peut être reproduit, modifié ou diffusé de quelque manière que ce soit sans une autorisation préalable de son auteur.