Spécial DV-Lottery : Interview de Séverine – Los Angeles, Californie

Gagner à la DV-Lottery c’est possible ? Oui, avec ma famille nous en sommes la preuve mais nous ne sommes pas les seuls ! Chaque année des millions de personnes tentent leur chance à la DV-Lottery et 50000 d’entre elles obtiendront la green card. Séverine et son mari ont été sélectionnés puis ont obtenu leur green cards. Ils sont aujourd’hui installés à Los Angeles en Californie avec leurs enfants. Séverine a accepté de répondre à quelques questions et voici ses réponses.

 

1 – Bonjour, peux-tu te présenter brièvement ?
Bonjour ! Je m’appelle Séverine et j’ai 35 ans. Je viens de Paris où j’ai habité et travaillé pendant treize ans pour un magazine. Mariée, j’ai deux enfants de 6 et 4 ans et je vis désormais à Los Angeles. J’y travaille désormais en tant que journaliste et rédactrice. 

2 – Depuis combien de temps jouais-tu à la DV-Lottery avant d’être sélectionnée ? Qu’est-ce qui t’a motivé à y jouer ?
Avec mon mari, nous avons fait un premier voyage aux États-Unis en 2009. Los Angeles, San Diego, San Francisco puis New York. Et Los Angeles en 2010. Nous avons vraiment apprécié les USA et nous avons découvert la loterie pour la Green Card. C’était plus un jeu pour nous. Nous construisions alors notre vie et nos carrières et c’était plus un kiff de se projeter dans une possible vie américaine. On a renouvelé notre candidature chaque année ensuite. Enfin, ce fut surtout mon mari car de mon côté, j’avais loupé certaines années ! C’est à l’été 2015 que mon mari a découvert qu’il avait été sélectionné. Lui avait vraiment le rêve de s’installer à LA. 

3 – Quelle a été ta réaction quand tu as su que tu été sélectionnée ?
J’étais sceptique sur l’issue de cette sélection. Il faut savoir que c’est très long et que rien n’est vraiment gagné avant d’avoir le visa de l’ambassade. Donc pas d’emballement. Et un peu d’appréhension. 

4 – Pour toi, quelle a été l’étape la plus compliquée dans les démarches de la DV-Lottery ?
Ce fut le moment où nous avons eu la date de notre entretien à l’ambassade. Les choses sont apparues plus concrètement et il a fallu se projeter sur la suite de l’aventure. Comment faire pour les jobs, pour les enfants, pour le logement etc. Il a fallu réunir tous les papiers nécessaires, caler les rendez-vous médicaux. Le tout avec le quotidien c’est-à-dire le boulot et les enfants ! Le stress est vraiment monté. 



5 – Comment as-tu géré l’annonce de ta future expatriation aux USA avec tes proches (famille, amis) ?
J’ai attendu que les démarches soient vraiment bien avancées pour en parler. L’annonce à ma famille n’a pas été simple car nous sommes très soudés et nous nous voyions souvent. C’est un gros changement de vie qui a un impact sur toute la famille élargie. Il y a eu de l’incompréhension, de la tristesse mais dans l’ensemble ils ont accepté et nous ont souhaité bonne chance. Avec les moyens de communication aujourd’hui (Skype, Whatsapp…), c’est plus simple de garder le contact.

 6 – Depuis quand vis-tu aux États-Unis maintenant et dans quelle ville ? Pourquoi ce choix (travail, qualité de vie, rêve de vivre dans cet endroit…)?
Cela fait un peu plus de six mois que nous sommes installés à Los Angeles. Les enfants vont désormais à l’école publique américaine. Nous avons choisi LA avant tout parce que nous aimons beaucoup la ville et sa qualité de vie. Après des années à Paris, nous avions envie de grands espaces, de soleil et surtout d’océan ! Pour les enfants, c’est très chouette de partir à l’école chaque jour en short et tee-shirt, de passer le week-end à la plage et de pouvoir faire (beaucoup) de sport à l’extérieur. Et pour nous adultes, LA offrent pas mal de possibilités niveau boulot. C’est très dynamique, parfois âpre et dur mais c’est beaucoup plus détendu que New York et même Paris. Même si la vie est relativement chère ! (mais moins qu’à San Francisco….) 

7 – Penses-tu demander la nationalité américaine au bout de 5 ans ?
Pour le moment, non. J’ai bien conscience de ne pas avoir la même culture que les Américains. Le gap culturel est bien présent même si nous sommes abreuvés de référence US en France avec les films, les séries, les fast-food, la mode… En tant que Français(e), on prend vite conscience de notre différence. Surtout au niveau de la “bouffe” ! Je ne me suis jamais autant sentie aussi Française et même Parisienne : faut perdre l’habitude d’une clope en terrasse avec un petit café ! Et cuisiner davantage soi-même, ce qui n’est pas une mauvaise chose finalement.

 

Un grand Merci à Séverine pour ses photos de la Californie et pour son temps. Plein de bonnes choses pour tous vos projets californiens !

 



2 comments
19 likes
Prev post: Protégé : 10 restaurants insolites aux USA – Abonnez-vous au blog pour accéder à cet article !Next post: Halloween à Target

Related posts

Comments

  • Bertrand.C

    octobre 5, 2017 at 13 h 08 min
    Reply

    C'est toujours intéressant de découvrir les différents parcours pour pouvoir s'expatrier aux Etats-Unis.Merci à toutes les 2! Bertrand un futur expat aussi 🙄🙄🙄

  • Mathilde

    octobre 5, 2017 at 12 h 33 min
    Reply

    Quelle chance ils ont je rêve de m'installer à Los Angeles!!!!! Merci pour cet interview

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Qui suis-je?

Bonjour, je suis Géraldine, rédactrice du blog Notre Rêve Américain. Gagnante de la DV-Lottery et expatriée aux USA, je vous invite à suivre mes aventures... Read More

Abonnez-vous !
Mon dernier guide : Expatriation aux USA, le jour d’après.
 
Tout savoir sur la loterie green card :
  Achetez le livre Notre Rêve Américain - Histoire d'une expatriation de la France aux États-Unis.
MES DERNIERS ARTICLES
Categories
Propriété intellectuelle :

En vertu de l’article L.111-1 du code de la propriété intellectuelle, les textes et les photos de ce blog sont la propriété de son auteur. A ce titre, aucun texte, aucune photo ou tout autre élément composant ce site internet ne peut être reproduit, modifié ou diffusé de quelque manière que ce soit sans une autorisation préalable de son auteur.