Préparer un road trip aux USA

Envie d’évasion… de partir pour un road trip aux États-Unis… de sillonner les routes américaines ! Voici quelques tips pour préparer votre futur road trip aux États-Unis !

 

Le choix de la traversée

Quand on sait que les États-Unis comptent une cinquantaine d’états, vous imaginez bien les kilomètres de route que vous pourrez parcourir et les possibilités d’itinéraires. Quand on est amené à préparer un road trip aux usa, la question du choix de la traversée est donc tout à fait pertinente. Les plus téméraires pourraient partir sans itinéraire en poche et choisir la traversée une fois sur place. Mais bien que cette option soit particulièrement palpitante, celle-ci laisse trop de places aux aléas qui risquent de nuire au voyage. Il est donc plus prudent de déterminer à l’avance votre itinéraire pour cette grande aventure sur les routes américaines. Certains ont une idée bien précise de ce qu’ils souhaitent voir et dressent à partir de là leur itinéraire. Dans le cas contraire, basez-vous sur vos préférences en termes de visites, d’activités, etc.

 

road trip usa

Suivre la route 66 de l’Illinois en Californie, voilà un exemple de road trip aux USA. Il s’agit d’une route mythique qui, pour certains, est un itinéraire cliché. Mais qu’on le veuille ou non, cette route constitue un grand classique.

Vous pouvez également traverser les États-Unis d’Est en Ouest au départ d’Atlanta pour finir à San Diego ou opter pour un itinéraire partant du Nord vers le Sud. Et pourquoi ne pas explorer la côte Ouest du pays.

La route de l’Ouest américain constitue également un itinéraire très apprécié des voyageurs. Ce road trip vous emmène entre autre à Los Angeles, au Grand Canyon, à San Francisco, à Las Vegas ou encore à Death Valley. Des amoureux de la nature traverseront l’Alaska pour découvrir les fjords ou feront la route de Denver à Seattle pour découvrir les rocheuses comme celles du Parc Rocky Mountain ou de Yellowstone.

Le Sud des États-Unis, avec Miami, la Floride ou encore la Louisiane, ne manque pas non plus de charme et fait beaucoup d’adeptes. Ce ne sont là quel quelques exemples et une infime partie des possibilités. Il faudra ensuite se renseigner du meilleur moment pour partir côté météo !

La question des formalités

Pour avoir l’opportunité de sillonner les belles routes américaines, assurez-vous premièrement d’obtenir votre ticket d’entrée pour le pays de l’Oncle Sam. En tant que touriste, vous avez droit à 90 jours de séjour sur le sol américain. Prenez soin de compter cette durée en jours et non en mois. On vous accorde exactement 90 jours et non trois mois. Adressez-vous directement à l’ambassade des États-Unis le plus proche pour votre visa. Si vous disposez d’un passeport biométrique, sachez qu’une demande ESTA suffit pour entrer aux États-Unis. Cette demande se fait en ligne pour 14 $. Assurez-vous juste que celle-ci soit effectuée sur le site officiel de l’ESTA pour éviter les arnaques.

Sachez que les formalités sont plus légères si vous accéder au territoire américaine par voie routière, depuis le Canada ou le Mexique. Le passeport lui, doit avoir été validé depuis 6 mois au moins à compter de la date d’accès au États-Unis. Capture

Budget

De votre budget dépendra le reste de l’organisation de votre voyage, du choix du vol et de l’hébergement ou encore celui de la location de voiture. Le budget sera également tributaire du nombre de voyageurs, de la durée du road trip et bien évidemment de votre façon de voyager  : Êtes-vous plutôt camping, motel ou hôtel ? Vous voyagez en première classe ou avec une compagnie aérienne low-cost ? Vous mangez sur le pouce ou dans un restaurant chic ?…). La variation des prix est importante. Prenons l’exemple de la restauration : vous pouvez avoir un repas complet pour moins de 10 $ dans un fast food contre une addition de plus de 100 $ dans un grand restaurant.

En tenant compte de tous ces paramètres, il sera particulièrement difficile de donner une moyenne par personne. Quoi qu’il en soit, vous pourrez avoir une idée du budget nécessaire en regardant les tarifs au préalable sur Internet, tout étant disponible en ligne, même si vous décidez d’habiter chez les habitants pour faire des économies sur l’hébergement.

Dans la préparation de votre road trip, il convient toujours de réserver à l’avance le vol et l’hébergement, du moins pour les grandes étapes. Cela ne vous empêchera en rien d’improviser des détours ou des activités supplémentaires en cours de route. Prenez juste soin de ne pas dépasser le budget disponible. Pour une bonne gestion, vous pouvez vous aider d’une application, de type Budget Trotter.

 

Location de voiture

La voiture reste la pièce maîtresse de cette aventure. C’est à bord de votre voiture que vous découvrirez les magnifiques routes du pays de la liberté. La meilleure solution pour un road trip reste la location de voiture. Grâce aux réservations en ligne, vous avez l’opportunité d’assurer la préparation de cette partie du voyage avant votre départ. Vous pouvez avoir une voiture pour 30 $ par jour mais vous paierez plus si vous souhaitez plus de place ou si vous optez pour une location forfaitaire avec assurance et autres frais annexes (comme le frais d’abandon). Le prix peut aller jusqu’à 80 voire 100 $ par jour.

La conduite aux États-Unis est facile et particulièrement agréable. Les routes sont larges ; les directions sont toujours bien indiquées même aux confins du pays ; les panneaux sont énormes, bien visibles et très éloquents. Il est rare qu’on puisse se tromper face à un panneau d’indication surtout si vous lisez bien l’anglais. Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à vous renseigner au préalable sur les codes de la route américaines (U-Turn pour demi-tour, Stop here on red, Do not pass, …) N’oubliez pas la ceinture de sécurité, elle est obligatoire à l’avant comme à l’arrière du véhicule selon les états. Les piétons et school bus ont la priorité absolue. Pour ce qui est du permis, le permis français est valable pendant 3 mois et un an pour le permis international. Et pour ne pas vous tromper sur les routes, la distance est indiquée en mile, ce qui correspond à 1,6 kilomètre.

Essence

Dans le cadre d’un road trip, le carburant constituera l’un des principaux postes de dépense. Il vous faut néanmoins savoir que le carburant est relativement accessible aux États-Unis. Comptez environ 2 $ pour un galon (3,785 litres). À la pompe, c’est souvent du self-service, sauf très rarement. Les pompistes ne font pas partie de la culture américaine. Dans tous les cas, soit vous payez directement à la pompe grâce à l’automate, soit vous payez à la caisse. Le mode de paiement disponible est toujours indiqué.

Pour connaître les stations-services situées le long de votre itinéraire, il existe aujourd’hui de nombreuses applications (gratuites ou payantes) qui vous indiquent en temps réel les stations-essence ouvertes.

Hébergement

Les États-Unis offrent également de nombreuses options en termes d’hébergement, et le moins qu’on puisse dire, c’est que vous en aurez pour tous les budgets. Pour faire des économies, vous pouvez logez chez les habitants, un concept très courant dans ce pays. Non seulement cette formule vous permettra de faire des économies mais constitue également l’un des meilleurs moyens de plonger au cœur de la culture américaine, de partir à la rencontre de la population et d’en découvrir le mode de vie. Vous pouvez trouver votre hôte sur internet grâce à des sites comme CouchSurfing. Il est également possible de louer des logements de particuliers (appartements, maison, villa…) via la plateforme communautaire Airbnb par exemple. C’est un type d’hébergement qui rencontre beaucoup de succès aux USA.

Pour concilier confort et budget, optez pour les motels, un type d’établissement qui est également très représentatif des road trip à l’instar des diners. Les motels aux USA disposent souvent de belles infrastructures. Très pratique et avec un tarif raisonnable, la plupart présentent les mêmes similitudes : ouvert 24h/24, grande place de parking, chambre avec accès wi-fi, four micro-onde, frigo, tv… et peuvent parfois proposer un petit-déjeuner. Les plus prisés font partie des chaînes comme Super 8, Motel 6, Travelodge, Confort Inn, Quality Inn… et de nombreux hôtels indépendants.

alan-copson-usa-california-route-66-barstow-route-66-motel

Le camping, véritable institution aux États-Unis, est une solution très prisée, moins coûteuse si vous appréciez les activités outdoor et que aimez dormir au plus près de la nature dans des parcs nationaux ou ailleurs. On peut en trouver dans tous les états, et il en existe avec un confort optimal. Si vous avez de la chance, vous pourrez éventuellement trouver des emplacements de camping gratuits.

Les lodges et les cabins sont également répandus dans les parcs nationaux. Il est vrai que louer un lodge revient nettement plus cher que louer un emplacement dans un camping, cependant ces lodges offrent beaucoup plus de confort (prise électrique, douche, wifi..). Les cabins, lorsqu’elles sont partagées, sont proposées à des prix raisonnables, un type d’hébergement idéal pour les voyageurs en petit groupe.Enfin, vous avez les hôtels, disponibles dans toutes les gammes !

Restauration

Sur ce point, le choix est large, et c’est peu dire. Pour votre road trip, votre trouverez sur votre chemin une sélection de tables, allant du fast-food aux tables gastronomiques.

Comme cité plus haut, les motels proposent déjà un petit déjeuner gratuit (café, lait, jus d’orange, muffin, céréales…) pour faire le plein avant d’attaquer la journée. Idem, voire mieux, dans certains hôtels puisque vous pourrez dégustez des gaufres, des œufs, des saucisses… Les petits déjeuners étant variés et copieux, vous pourrez par la suite opter pour un déjeuner plus léger à midi (corn dog, hot dog, sandwich, salade…) pendant les pauses de ravitaillement en carburant ou éventuellement sur la route pour gagner du temps et économiser de l’argent. Vous pourrez acheter rapidement vos lunchs dans les stations service, les fast food, les supermarchés, les salad bar…

Dans les films, la restauration dans les road trip est souvent associée à ces petits restaurants aux banquettes en cuir. Ces établissements semblent conférer au voyage un certain charme. Il s’agit des « diners ».

img_0549-copie-2-copie

Dans les diners, le petit déjeuner est disponible toute la journée. Il n’y a pas d’heure pour les douceurs, les œufs et le bacon. Les diners sont des endroits chaleureux, conviviaux et les prix sont accessibles. Ne vous étonnez pas si les serveuses se présentent à vous avant de prendre votre commande ! Cela fait partie de leur culture.

En alternative, vous avez les fast-foods, les restaurants de chaine, les restaurants chics, … Et si vous souhaitez réellement faire des économies, vous pouvez opter pour un repas sur le pouce acheté à la station-service. Concernant les diners, vous pouvez aller les prendre dans les restaurants routiers fourmillant un peu partout ou encore dans les steack houses selon vos envies bien évidemment.

Pour les restaurants, plusieurs choix s’offrent à vous dépendant bien sûr des préférences de chacun : thaï food, mexican food, fruits de mer, barbecues… Les plus gourmands trouveront leur bonheur dans les chinese buffet à volonté, et ce, pour un budget ne dépassant pas les 10 dollars.

 

Visites et activités

Le road trip permet de sillonner les routes certes mais c’est aussi un moyen de concentrer en un seul voyage de nombreuses visites et activités. Pour certains, les activités ont déterminé le choix des itinéraires. Pour d’autres, les envies viennent au gré du voyage et en fonction des offres disponibles le long de l’itinéraire choisi.

En explorant les routes américaines lors de votre road trip, vous allez certainement constater que les activités ne manquent pas : balades, randonnées, escalade, kayak, parcs à thème, tour en hélicoptère, shopping, etc…

Il faut reconnaître que les routes américaines réservent son lot de surprises, comme ces magasins d’antiquité qui émergent comme un mirage au milieu de nulle part. Il peut également s’agir d’un festival local dont vous n’avez pas eu connaissance, etc. Et ce type d’imprévus fait toute la beauté du voyage !

Si vous intégrez la visite des parcs nationaux dans votre road trip, prenez connaissance de toutes les conditions de visite au préalable : heure d’ouverture et de fermeture, tarif d’entrée, hébergement disponible, etc. Vous trouverez facilement toutes ces informations sur Internet. Attention, les tarifs peuvent changer au gré des saisons. L’entrée est bien entendu payante, gratuite pour certains, mais il existe aussi un pass (Pass America The Beautiful) qui donne l’accès à tous les parcs nationaux pour seulement 80 dollars, qui est valable un an pour une voiture.

D’autres pass comme le City Pass et le Go card permettent de bénéficier de multiples activités (excursion, location de vélos, musée, croisière…), mais uniquement dans certaines villes (Los Angeles, San Francisco, Las Vegas…)

 

À propos de l’argent

index

La monnaie utilisée aux USA est le Dollar américain ($US) composé de billets de 1,5,10,20,50 et 100 dollars ainsi que de pièces de 1 (penny), 5 (nickel), 10 (dime), 25 (quarter) cents. Attention, vous ne pourrez payer qu’en dollars. Aux États-Unis, sachez que les prix affichés n’incluent jamais les taxes, mais on s’y fait vite.

Pour retirer de l’argent, vous trouverez facilement des distributeurs partout. Au moment de payer, on vous demandera souvent s’il s’agit d’une carte de crédit ou d’une carte de débit. En effet, le système de paiement des américains est quelque peu différent du nôtre. Sans entrer dans les détails techniques, avec une carte américaine, le crédit correspond à un paiement sans code mais qui demande par contre la signature d’un ticket de la CB. Pour le débit, vous entrez votre code PIN au moment de payer. Généralement, avec votre carte, l’un ou l’autre fonctionnera.

Aux États-Unis, il faut également « tipper ». Le tip c’est le pourboire local. Si cette pratique qui fait partie intégrante du paysage culturel américain constitue une simple habitude pour les américains, pour les étrangers, cela peut vite devenir un casse-tête. Combien donner ? Il vous faut donner un tip partout, pour chaque service rendu. Un tip pour le serveur, pour le chauffeur de taxi, pour le coiffeur si vous vous êtes fait une beauté sur la route en lors de votre passage dans une ville, pour le bagagiste, pour le valet de parking, etc. Le tip sera proportionnel à votre satisfaction mais d’une manière générale, le tip sera de l’ordre de 12% à 20 % de la facture  (selon votre générosité et vos possibilités !) si vous êtes entièrement satisfait !

 

Bon à savoir

Certains road trippers peuvent sillonner les routes américaines durant deux mois, voire plus. D’autres s’offrent une aventure de 10 à 15 jours. Dans tous les cas, pour les besoins de lessive, vous trouverez des laveries automatiques (lavomatics) partout. Certains établissements hôteliers mettent également à disposition des clients des machines à laver. Les fournitures (lessives en poudre appelées « detergent » ou feuilles parfumées pour le séchage appelées « dryer sheet ») sont disponibles sur place.

Pour ce qui est des accès pour les personnes à mobilité réduite, sachez que les États-Unis sont particulièrement bien équipés et la plupart des infrastructures disposent d’accès et d’aménagement pour personnes handicapées.

Vous remarquerez également que les américains utilisent beaucoup les gobelets et d’ailleurs, des portes-gobelets sont installés un peu partout. Les américains ont un mode de vie bien différent de celui des français, mais vous vous y ferez très vite.

Vous verrez que la culture varie considérablement d’un état à un autre et avoir la possibilité d’observer cette diversité au cours d’un seul voyage est un vrai privilège. Chaque jour, votre voyage vous réserve des nouveautés, de nouvelles rencontres et vous en garderez de merveilleux souvenirs.

N’oubliez pas votre appareil photo et bon road trip !

 

images

 

 

 

Voyager avec un bébé aux USA

Comme beaucoup, nous souhaitons partager un maximum de moments avec nos enfants. Quand nous avons décidé de partir en road trip sur la Côte Ouest des États-Unis en 2013 et cette année en Floride, il n’était donc pas envisageable de partir sans nos enfants.

En 2013, mon fils n’avait pas encore 2 ans, et cette année ma fille avait 10 mois, mon fils 3 ans. Bien sûr, quand on part pour de longs voyages avec des petits il faut un minimum d’organisation et d’adaptation.

A travers cet article, je vais tenter de donner quelques réponses et conseils aux parents qui envisagent de voyager avec un bébé aux USA.

78

 

1 – Le passeport de bébé ou de l’enfant

Pour aller aux Etats-Unis, votre enfant doit avoir son passeport comme tout autre voyageur. Il faut compter minimum 2 semaines pour l’avoir.

=> Attention le passeport d’un enfant n’est valable que 5 ans !

Les pièces justificatives dépendent si l’enfant a déjà un carte d’identité ou un premier passeport mais de manière générale il faut :

– Le formulaire Cerfa pour les mineurs à remplir sur internet.

– Un timbre fiscal de 17€.

– Une photo aux dimensions spécifiques.

– Photocopie du passeport (si l’enfant en a déjà un).

– Photocopie de sa carte d’identité (si l’enfant en a déjà un).

– Photocopie de la pièce d’identité d’un des deux parents.

– Un justificatif de domicile.

2 – Réserver le billet d’avion de bébé

Jusqu’à 2 ans vous avez la possibilité de faire voyager bébé sur vos genoux. Vous ne payez alors que les taxes ce qui allège fortement votre budget avion. Après 2 ans, votre enfant aura sa propre place et vous ne paierez que 80% du billet d’avion.

Pour les vols long courrier, vous êtes placés sur le devant, et vous avez à votre disposition une nacelle où bébé peut se détendre pendant le vol. Si vous optez pour prendre également un siège pour votre enfant de moins de 2 ans, vous pourrez prendre son siège auto dans l’avion et l’installer dans son fauteuil réservé.

= > Attention, au moment de réserver pensez bien à valider des places devant et confirmer votre choix en appelant la compagnie aérienne. Certaines compagnies vous indiqueront de le demander lors de votre enregistrement. Si ce service est important pour vous, demandez bien la confirmation qu’il est proposé à bord de l’avion.

th

 

3 – Préparer la valise cabine de bébé

Dans l’avion, vous disposez de tables à langer (dans les WC), et sur les TV il y a toujours des dessins animés et des jeux. On vous fournira également des couvertures, des coussins et de l’eau. Cependant, la préparation de la valise cabine de votre enfant est indispensable pour son confort pendant le vol (et du votre par la même occasion !).

Pensez à prendre de quoi changer bébé (couches, coton, eau nettoyante…), des bavoirs, des tétines (pour ceux qui les utilisent), des biberons, des habits confortables et chauds ( car il y a toujours la climatisation dans l’avion plus ou moins forte), les doudous préférés de l’enfant, des petits jeux et tablette (si vous l’autorisez).

=>Prévoyez aussi une petite trousse à pharmacie (thermomètre, doliprane, sérum physio…).

Pour l’alimentation de bébé, vous pouvez prendre vos petits pots et du lait en poudre si vous le souhaitez. Les restrictions pour les bébés ne s’appliquent pas pour l’alimentation. Au boarding, il y aura juste un contrôle détaillé de ce que vous apportez dans l’avion. Cette année, nous avions carrément pris une boite complète de lait en poudre. Les liquides ne doivent pas dépasser 100ml (sauf pour les médicaments), et être mis dans un sac plastique transparent de 20*20cm.

Concernant la poussette, on vous demande lors de l’enregistrement si vous souhaitez la conserver jusqu’à l’embarquement. La plupart du temps vous direz « Oui » avec un grand sourire. Elle est alors étiquetée et vous la déposez à la porte de l’avion. Elle est alors mise en soute et vous la récupérez en même temps que vos valises. Il arrive qu’on la récupère à la porte de l’avion à l’arrivée mais c’est un cas exceptionnel.

Dernière petite chose mais toujours agréable aussi,  lors de  l’embarquement, vous serez prioritaires avec de jeunes enfants et passerez avant les autres passagers de la classe économique.

4 – Location de sièges auto pour la voiture

Si vous louez une voiture aux Etats-Unis, vous pouvez la réserver avec un siège auto ou une coque suivant l’âge de l’enfant. En revanche, vous devrez installer vous-même le siège auto pour des raisons d’assurance. Après un long voyage, ce n’est pas toujours évident surtout quand on ne connaît pas le système d’installation. Vous pouvez également prendre votre propre siège auto, renseignez vous auprès de la compagnie aérienne afin de savoir si il sera transporter gratuitement ou avec un surcout.

5 – Gérer le décalage horaire

Ce thème est valable pour les bébés, les enfants et les adultes ! Un décalage horaire mal géré vous peut vous faire perdre 2 à 3 journées, et lorsqu’on prévoit des vacances on a envie d’en profiter un maximum non !?

Cependant, vous serez surpris de voir que les bébés et les enfants ont une capacité étonnante à très vite se caler sur le nouvel horaire.

Préférez les vols qui arrivent le plus tôt possible à destination. Même avec cela la fatigue est présente car selon où vous allez aux Etats-Unis le décalage horaire varie entre moins 6 et 9 heures (par rapport à la France). Par exemple, si vous arrivez en Floride à 18h (heure locale) il sera déjà minuit en France !

N’oubliez pas qu’une fois arrivée, vous devez attendre pour passer l’immigration américaine (c’est souvent très long), puis récupérer vos valises, la voiture de location (avec la fameuse installation du siège auto !) puis trouver la route vers l’hôtel ou la location de vacances => Tout ça en gérant votre fatigue mais aussi (et surtout) celle de votre enfant !

Une fois installé, prenez votre repas pour tenir encore un peu. Ensuite, même en luttant, la fatigue du voyage et le décalage horaire auront raison de vous. Vous serez surement réveillé très tôt le matin vers 4-5 heures mais vous aurez déjà récupéré, et vous serez « presque » calé à l’horaire local.

En revanche, pour le retour vers la France, nous prenons toujours le vol du soir pour 2 raisons. La première étant de nous permettre de profiter d’une dernière journée aux USA, et la seconde est qu’elle nous cale déjà sur l’heure française. Tout le monde (normalement) dormira la nuit dans l’avion et se réveillera le lendemain en Europe ! :)

6- Séjourner aux États-Unis

Il faut savoir qu’aux USA c’est le paradis des enfants : C’est un pays kids friendly !  Tout est vraiment pensé et fait pour faciliter la vie des familles. Ils pensent à tout, des accès poussettes aux tables à langer et même à des places prioritaires pour les familles sur les parkings ! :)

A l’hôtel

Vous verrez que tout est très bien adapté pour les familles. Vous pourrez opter pour une chambre triple voir quadruple à des prix corrects. En plus, les chambres sont la plupart du temps très spacieuses ce qui vous permet de mettre sans problème un lit pour bébé. Il y a aussi l’option « suite » ou appart hôtel où vous pourrez loger encore plus nombreux.

D’ailleurs, n’hésitez pas à demander un lit bébé lors de la réservation. Selon la catégorie d’hôtel, vous aurez un lit parapluie ou un vrai lit avec des soins bébé et même des petits jouets. Dans la plupart des hôtels, le berceau (crib) est fourni gratuitement. Si vous avez opté pour une location de vacances, précisez que vous avez besoin d’un lit bébé sur place.

IMG_0869-Copie-Copie-Copie-Copie-Copie-765x1024

 

Au restaurant

On mettra toujours à votre disposition une chaise haute, un rehausseur et des coloriages pour occuper les enfants. Ceci peut paraître anodin mais en France c’est rarement le cas ! Tous les restaurants proposent des menus enfants peu couteux à partir de 3 ans, et parfois des menus enfants gratuits suivant le jour de la semaine.

Toutes ces petites choses facilitent les repas à l’extérieur. Personnellement, nos enfants étant encore petits, nous déjeunons à l’extérieur, et le soir nous mangeons à l’hôtel afin qu’ils puissent se reposer de leur journée

Alimentation pour bébé

Concernant l’alimentation de bébé, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin dans les supermarchés. Il n’y a que chez Walgreen où je n’ai pas trouvé de lait ni de pots pour les bébés de plus de 6 mois. Sinon, vous trouverez tout chez Walmart (lait en poudre, petits pots même bio, biscuits…). Chez CVS Pharmacy vous pourrez aussi trouver du lait. Je n’ai pas eu encore l’occasion d’aller dans un Whole Food (chaine de supermarchés bio), Target ou Publix mais je suppose qu’il y a aussi des produits pour l’alimention des bébés. Et pour les couches, c’est simple il y a également un large choix, il suffit de regarder les poids indiqués sur les paquets comme en France.

Les rayons bébés sont à l’américaine comme vous vous en doutez : A perte de vue !

Pour changer bébé à l’extérieur, vous trouverez dans quasiment tous les WC des malls, des parcs, des restaurants des tables à langer ce qui n’arrive pas très souvent en France (!).  Il y a même parfois des distributeurs automatiques si vous étiez en rupture de couches. ;)

11817013_849217975185197_5208292846428165524_n

 

En balade

Les États-Unis sont un endroit rêvé pour se balader et se divertir avec les enfants. Vous y trouverez de très nombreux parcs d’attractions en tout genre (vous pouvez louer des poussettes à l’intérieur si besoin), de magnifiques parcs naturels et de nombreuses activités dédiées aux petits quasiment partout.

Le nécessaire à prendre avec soi quand on part pour la journée : Un change, un petit pull (la clim est très présente), des couches, des biberons, de l’eau, des petits pots, un(e) chapeau/casquette, des lunettes de soleil, de la protection solaire. Bien sûr, tout ça est à adapter selon la région où vous êtes.

Pour la voiture si vous faites pas mal de route, je vous conseille quelques jeux, une tablette, à boire et quelques trucs à manger.

7 – Vacances en Floride 

Nous sommes allés en Floride cet été sachant que ce n’était pas la meilleure période. Par rapport à notre travail actuel et la validation de la carte verte, nous n’avions pas le choix. J’ai vu beaucoup de parents se demander si la Floride en été avec des petits était une bonne idée. Je me suis moi-même posée la question. Aujourd’hui, je pense que c’ est tout simplement possible. Pourquoi? Tout simplement parce qu’il y a plein de jeunes enfants qui habitent en Floride et ils s’en sortent très bien ! ;)

Cependant, il faut prendre en compte certaines choses. L’été, la chaleur est très présente en Floride (voire intense par moment), et il pleut quasiment tous les jours en fin d’après-midi. Pendant notre séjour, il a même plu 2 jours non-stop ! D’après les locaux, ce n’était pas arrivé depuis des années. Mais tenez bien compte qu’avec la chaleur et avec des touts petits vous devrez faire l’impasse sur certaines activités. Sinon choisissez une autre période.

Si comme nous, vous souhaitez partir en Floride, et n’avait d’autre choix que l’été, il suffit juste de prendre quelques dispositions classiques en cas de grosse chaleur pour vous déplacer avec des enfants (eau, protection solaire, chapeau, maillots anti-UV…). Si votre voiture de location n’a pas de vitres teintées, je vous conseille de cacher les vitres avec des serviettes ou autre pour protéger les enfants du soleil quand vous roulez.

J’espère que ces quelques infos aideront les parents qui souhaitent voyager avec un bébé aux USA ! J’apporterai des ajouts lors de nos futurs voyages.

Ce sont des voyages fatigants mais irremplaçables et des souvenirs ancrés dans nos têtes avec les petits grands amours de nos vies !

569

 

 

 

Quelle grande ville des Etats-Unis choisir pour ses vacances ?

Vous avez décidé de passer vos prochaines vacances aux Etats-Unis ? Avant d’entamer vos préparatifs et de réserver vos billets d’avion, il faudrait déjà opter pour une destination parmi les nombreuses villes des 50 Etats que compte cet immense pays. En effet, vous n’aurez pas le temps de tous les visiter. Il vous faudra définir les activités que vous aimeriez y pratiquer afin d’opter pour la destination adéquate où vous pourrez vous adonner à vos loisirs préférés ! Afin de mieux vous aider à choisir votre prochaine destination de vacances sur le sol américain, voici une petite liste des grandes villes américaines où il fait bon de passer quelques jours, voire semaines, de détente.

paris-lax

 

Chicago

La ville de Chicago est très célèbre dans les films ou dans la vie réelle surtout pour ses matchs de baseball avec les White Sox. Cependant, bien que le baseball fasse partie des plus grandes attractions de la ville, la gastronomie y est également pour quelque chose. Avec de nombreux restaurants et des cafés super branchés, rien ne manque pour attirer un bon nombre de visiteurs, mais pas seulement. Pour bien apprécier la ville, rien de mieux que de parcourir ses ruelles à pied. Vous n’en serez que plus émerveillé de découvrir au détour d’une rue un monument historique comme par exemple la Willis Tower ou encore le pont de Michigan Avenue. Et si vous êtes accro au shopping, rendez-vous dans la partie nord de la rue Michigan, qu’on appelle le « Magnificent Mile », pour vous adonner à votre passe-temps préféré !

chicago

 

New York

Qui dit USA dit forcément New York, cette ville qui ne dort jamais ou presque. La réputation de ses fameux quartiers, à l’instar de Manhattan, du Bronx, de Brooklyn, de Staten Island ou encore du Queens, n’est plus à refaire. La ville est surtout célèbre pour ses nombreux gratte-ciels et c’est l’une des destinations de vacances les plus prisées par les touristes étrangers en voyage aux Etats-Unis. La Statue de la Liberté, Central Park, l’Empire State Building, Times Square, Coney Island, autant d’endroits mythiques qu’il faudra absolument visiter sans parler des célèbres comédies musicales made in Broadway ! Pour donner un brin d’originalité à vos vacances, n’oubliez pas de programmer un tour en bateau de croisière aux alentours du port ou un tour en hélicoptère au-dessus de la Grosse pomme.

nyc

 

Washington

Vous aimez lire? Vous avez le rêve de rencontrer un de ces jours votre écrivain préféré ? Pourquoi ne pas partir tout simplement à Washington et visiter plus précisément le quartier d’Adams Morgan ? Non seulement vous allez pouvoir rencontrer des écrivains, mais aussi des humanistes accomplis. Ville parmi les plus cosmopolites des Etats-Unis, vous y côtoyerez de nombreuses ethnies avec chacune leur culture. D’ailleurs, c’est ce qui rend la ville très attractive. Et le soir, elle est très animée par ses nombreux clubs et restaurants.

washington

 

San Diego

La ville de San Diego est également très prisée par les vacanciers et les touristes. Certains ont même décidé de s’y installer pour pouvoir profiter de sa station balnéaire tous les jours. Mais pas seulement ! Vous y trouverez aussi de nombreux musées d’arts, des salles de spectacles, mais aussi des cinémas à gogo. Pour les gourmands, vous aurez la chance de vous promener le soir venu dans les quartiers de San Diego en dégustant un peu de vin et en profitant de leurs spécialités gastronomiques. Si vous souhaitez vous détendre un peu, vous pouvez aller dans un centre spécialisé pour le bien-être. Vous aurez l’impression d’être en vacances pendant toute l’année !

san diego

 

Orlando

Orlando, connu pour ses parcs (Disney, Universal, Legoland…), est la ville la plus visitée des USA ! Vous aimez faire du shopping ? Direction le quartier de Park Avenue. En effet, de nombreuses boutiques spécialisées s’y trouvent avec des magasins d’antiquaires. Pour une visite culturelle, de nombreux musées ainsi que des galeries sont là pour vous aider à satisfaire votre soif de découverte. Après avoir fait quelques courses, vous pouvez vous reposer dans les cafés ou encore les restos qui se trouvent à l’extérieur comme le Luma on Park par exemple. Ne manquez pas non plus de faire un tour au Ten Thousand Village.

orlando

 

San Francisco

San Francisco est l’une des villes où tout est possible. Elle fait partie des destinations les plus appréciées des touristes qui viennent aux USA pour des vacances ou encore des voyages d’affaires. Chaque touriste, chaque vacancier et même les expatriés connaissent le Fisherman’s Wharf. Un lieu où il vous est possible de goûter à des plats succulents typiquement américains basés sur les fruits de mer. Le Musée de cire, mais aussi le musée maritime fait également partie des incontournables de la ville. Si vous faites partie de ces personnes qui ont le chocolat pour péché mignon alors vous serez tout simplement servi en allant faire un tour au Ghirardelli’s Square.

sf

 

Miami

Qui ne rêve pas de vivre à Miami entre montagnes et plages ? Si vous êtes un amateur des tropiques, c’est l’endroit idéal pour voyager. Le Coconut Grove n’est là que pour vous aider à mieux vivre votre séjour. Il s’agit d’un quartier à la fois relaxant, mais aussi classe avec une végétation très riche qui apporte une grande sensation de bien-être. Pour passer de belles vacances tout aussi bien que s’y installer, cette ville est incontournable.

miami

 

La Nouvelle Orléans

La Nouvelle Orléans est une ville où il fait bon vivre aux Etats-Unis. N’hésitez pas à aller visiter son quartier français ou encore le Vieux Carré si jamais vous décidez d’y faire un petit saut pour tester l’ambiance générale de la ville pendant votre séjour aux Etats-Unis. Le quartier est bâti avec une architecture plutôt latino-créole et loin d’une architecture française. Vous aurez l’impression d’être dans un autre pays loin du stress du quotidien.

new orleans

 

Quoi qu’il en soit, il existe de nombreuses villes aux USA, mais à vous de faire le bon choix pour être comme chez vous et vous épanouir, car après tout, il s’agit de faire de nouvelles découvertes ! Pour nous cet été, ce sera la Floride centre et nord :)

 

Les formalités et les valises pour des vacances aux USA

Aujourd’hui, j’ai eu l’idée de partager avec vous mon expérience concernant les formalités et les valises pour des vacances aux USA. Même si chacun choisira des affaires personnelles par rapport à ses besoins, je vous livre dans cet article quelques conseils pour votre prochain voyage vers le pays de l’oncle Sam !

platinium-set-3-valises-polycarbonate-imprime-usa

Les formalités

La première chose à vérifier, ce sont vos passeports afin de savoir si ils sont bien aux normes pour passer la frontière américaine. Vos passeports devront être soit électroniques soit biométriques.

Une petite astuce toute bête, qui peut vous faire économiser du temps si vous ne connaissez pas le type de passeport que vous avez, c’est de vous munir de votre passeport et de regarder sur la couverture si ce pictogramme est présent :

symbol
Si vous le voyez sur la couverture de votre passeport, alors vous avez le type de Visa approprié. Vérifiez cela, c’est très important, car durant cette année de nombreuses personnes n’ont pas pu rentrer sur le territoire dû à un renforcement de la procédure le 1er avril 2016. En effet, certaines compagnies aériennes et tours-opérateurs n’ont pas informés à temps les voyageurs suite à cette modification, ils se sont alors vus refuser leur entrée dans le pays.
Les personnes qui possèdent un passeport non-valide pour aller aux Etats-Unis devront se plier à la nouvelle réforme et en refaire un autre.
La seconde chose, à ne surtout pas oublier quand vous projetez des vacances aux USA,  est de demander une autorisation électronique de voyage ESTA (Electronic System for Travel Authorization).

Pour cela, il faut remplir un formulaire en ligne (au maximum 72 heures avant votre départ) pour les voyageurs souhaitant aller aux Etat-Unis pour une durée maximale de 90 jours.

Le site pour remplir le formulaire https://esta.cbp.dhs.gov/esta

 

th

 

Pour info, le tarif de la délivrance de cette autorisation est de 14€/personne à régler directement lors de votre inscription en ligne. Sa durée de validité est de 24 mois sans avoir à refaire de demande si vous vous rendez plusieurs fois sur le sol américain pendant cette période (sauf si votre passeport expire avant).

Vous devez savoir également que pour disposer de cette autorisation, vous devez répondre à des critères précis pour les raisons de votre voyage.
Sont uniquement autorisées les personnes qui :

– Voyage pour des raisons touristiques.

– Voyage pour des raisons professionnelles. Tant que la personne ne touche pas un salaire de la part d’une société américaine. Les réunions, séminaires, entretiens d’embauche sont donc autorisés.

– Si vous devez transiter par les Etats-Unis pour vous rendre dans un autre pays.

Si vous voyagez avec vos enfants, il est également indispensable de demander une autorisation ESTA. Elle est nécessaire pour toutes les personnes qui souhaitent se rendre aux Etats-Unis, peu importe leur âge.

Je vais vous donner également un conseil simple et pratique pour éviter tous risques de doutes lorsque vous demander votre autorisation ESTA. Faites très ATTENTION à respecter les caractères inscrits sur votre passeport, vérifiez autant de fois que nécessaire vos informations sur le questionnaire. On parle ici d’un document officiel, et si une faute s’y est glissée, vous devrez certainement refaire une demande et vous avisez de payer de frais supplémentaires.
Voir pire, si durant le passage aux Douanes une information est erronée, ils peuvent vous embêter pour cela et on sait tous que les Etats-Unis ne rigolent pas avec la sécurité intérieur du pays.

Pour vous éviter des tracas inutiles, ne commettez pas ces erreurs :

- Confondre le numéro 1 avec la lettre I.

  – Confondre le numéro 0 avec la lettre O.

Ce sont les erreurs les plus communes faites durant les demandes, mais aussi les erreurs les plus faciles à éviter si on est averti ! ;)

Notez également que le programme d’exemption de Visa ne vous permet pas de vous rendre aux Etats-Unis comme un Visa normal vous le permettrait. Il faut que vous ayez conscience que c’est seulement une autorisation de séjour et que si les agents de douanes américaines jugent votre motif de visite comme étant suspect, ils sont tout à fait capables et autorisés de vous refuser à l’entrée du pays. Ce qui occasionnera automatiquement un retour vers le pays d’origine.

Pour toutes autres informations complémentaires, vous pouvez consulter formulaireesta.org.

 

Conseils pratiques pour vos valises

1 – Dans un monde rempli de téléphones portables, de tablettes et d’ordinateurs difficile de partir sans… Et qui dit accessoires électroniques dit qu’il faut  les charger. Pour cela, pensez à prendre des adaptateurs !  Et oui, les normes américaines (110 volts) diffèrent des françaises (220 volts). Un adaptateur sera donc nécessaire. Vous en trouverez dans de les magasins d’électroménagers, d’électroniques et sur le net.

 

78

 

2 – Pensez un faire du change avant votre départ. C’est toujours mieux d’avoir un peu de cash en cas d’imprévus (surtout à votre arrivée) !

3 – Même si aux USA la signalisation est plutôt bien faite, avec un GPS vous gagnerez beaucoup de temps. Pendant un road trip, ce gain de temps pour profiter sera bien confortable. Vérifiez que votre GPS contient la carte américaine sinon il ne vous servira pas à grand chose… ;)

4 – Concernant les vêtements,  avec tous les mall et outlets présents sur le territoire américain, je vous conseille de ne prendre que le stricte nécessaire. En effet, vous trouverez de nombreux habits et accessoires à des prix défiants toute concurrence notamment sur les marques. Si vos valises sont pleine à l’arrivée, vous risquez de rentrer frustrés si vous n’avez pas pu rapporter telle paire de chaussures à cause d’un manque de place. Bien sûr ce conseil est utile si vous comptez faire du shopping !

thGPCG74QL

Le choix des habits à mettre dans vos valises dépendra de la région où vous passerez vos vacances. Par exemple, pour nous cet été en Floride se sera : maillots de bain, tongs, habits légers, baskets, chapeaux, protection solaire, répulsif à moustiques et quelques sweats pour les intérieurs car les américains sont fans de la climatisation !!! Mais si nous partions en hiver à NYC, ce serait plus jeans, pulls, blousons, parapluie, bonnets, écharpes..!

5 – Prenez les médicaments de base. Même si nous avons pris une bonne assurance voyage, par précaution pour les bobos mineurs, je me suis fait prescrire (surtout pour les enfants) quelques médicaments. Je les mettrai dans la valise avec l’ordonnance (elle peut être demandée si on transporte des médicaments). Bien sûr, vous trouverez le nécessaire sur place, mais avec les enfants je préfère avec certains médicaments que je connais pour ne pas passer mes vacances dans les pharmacies.

6 –  Partez avec vos guides de voyage même si vous les avez bien étudiés avant. Ils vous serviront tout au long de votre séjour pour vous aider à dénicher les meilleurs endroits où manger, les activités à découvrir selon les villes où vous serez et partageront avec vous leurs bons plans ! :)

Quelques infos supplémentaires :

1 – Il n’y a pas de vaccination spéciale ou obligatoire quand on vient faire du tourisme aux USA.

2 – Il est en général interdit de transporter des denrées périssables non stérilisées style charcuterie, fromages… Ainsi que des végétaux dans les bagages.

3 – Il y a une déclaration à la douane à remplir par famille. Cette dernière est en général distribuée pendant le vol si vous ne maitrisez pas bien l’anglais n’hésitez pas à demander à une hôtesse. Ayez avec vous l’adresse de votre hébergement aux USA car elle vous sera demander sur le document.

4 – Généralement, le permis français suffit pour les USA sauf en Floride où le permis international est aussi demandé.

J’espère que ces quelques infos et conseils, concernant les formalités et les valises pour des vacances aux USA, vous serviront pour vos prochaines vacances !

L’assurance santé voyageur pour les USA

Assurance Road Sign

Je vais partir pour la 4ème fois cet été aux Etats-Unis, et jusqu’à maintenant je ne m’étais jamais intéressée à l’assurance santé voyageur pour les USA . Je pensais que grâce à la Sécurité Sociale française et l’assurance de carte bancaire, nous étions à l’abri si un pépin nous arrivait.

GROSSE ERREUR !!!

En effet, lorsqu’ on part en voyage, on oublie qu’il peut arriver quelque chose et que le système de santé diffère de pays en pays.

Nous concernant, je vais faire un focus sur les Etats-Unis car j’ai découvert que partir là bas sans assurance était comme « se tirer une balle dans le pied » ! Le terme semble un fort mais c’est la stricte vérité !

Pourquoi? Pour deux raisons toute simples :

– La 1ere étant que les frais de santé aux Etats-Unis sont vraiment plus importants qu’en France. L’exemple de base qui vous éclairera en 2 secondes : Pour un médecin généraliste en France vous payez 23€ (remboursés par la Sécurité Sociale et votre mutuelle), et aux USA la facture sera entre 120 et 150$. Alors imaginez pour le reste si quelque chose vous arrivez pendant vos vacances !

– La 2ème est de penser qu’avec la Sécurité Sociale  ou une carte bancaire tout sera pris en charge. Et bien non, les frais médicaux engagés seront tels que si un gros pépin vous arrive vous ne serez quasiment pas remboursés.  En plus, aux USA si vous n’avez pas les moyens d’avancer les frais (notamment hospitaliers) on peut vous refuser les soins. En cas d’urgence vitale, vous pouvez être pris en charge mais une facture vous sera malgré tout envoyée. Les seules issues possibles sont : payer ou être poursuivi en justice avec les conséquences que cela peut avoir (impossibilité de revenir aux USA par exemple).

J’ai donc découvert grâce à mes recherches en vue de notre (éventuelle) future expatriation que partir sans assurance santé voyageur pour les USA relevait quasiment de la folie au niveau financier ! Nous en avons parlé à plusieurs amis qui ont voyagé aux Etats-Unis , et non seulement aucun d’entre eux n’avait pris d’assurance spécifique voyage, mais tout comme nous ils pensaient que tout serait pris en charge si quelque chose leur était arrivé !

J’ai donc mené mes investigations afin de trouver une bonne assurance voyage. Je voulais une assurance complète afin de partir l’esprit léger notamment pour mes 2 petits bouts de choux. Avec eux, il était hors de question de prendre un risque sur leur santé si nous en avions besoin lors de notre futur voyage.

C’est comme cela que j’ai été en contact avec Thomas Lenoir d’ Azurexpat, courtier spécialisé dans les assurances pour les globe-trotters et expatriés.  Dès notre 1ere conversation, Thomas a été clair et m’a bien expliqué les différentes options. Je l’ai trouvé très professionnel en plus d’être très sympa, et cela s’est confirmé au fil de nos différents échanges. J’ai contacté en parallèle d’autres organismes qui ne m’ont pas convaincus.

J’ai donc opté pour la solution proposée par Azurexpat et nous avons signé le contrat il y a quelques jours. Nous avons choisi l’assurance maximale qui rembourse dès le 1er euro. Sur place, nous passerons par le réseau AETNA (si besoin bien sûr). Des cartes d’assurés nous ont été fournies avec des numéros à contacter en cas de besoin. Des sites web et une application sont également à notre disposition pour nous aider à trouver un médecin, un hôpital ou une pharmacie si nous ne voulions pas appeler directement. Personnellement, j’opterais pour l’appel si le cas se présente ;)

J’espère que nous n’aurons pas à l’utiliser pendant nos vacances en Floride mais nous partons l’esprit tranquille de ce côté-là !

floride-15071389-1361998262-ImageGalleryLightbox