La lunch box aux USA

Impossible de ne jamais avoir entendu parler de la lunch box aux USA, véritable coutume ici aussi bien pour les petits que les grands !

Notre fils rentrant à l’école dans quelques jours, j’ai acheté le nécessaire afin qu’il puisse manger en tout simplicité le midi. Il faut savoir que dans notre cas et dans l’école américaine où il ira (je ne sais pas si toutes les écoles publiques US font pareil), il peut prendre son petit-déjeuner et son déjeuner gratuitement dans l’établissement.

Je ne dis pas qu’il ne le fera jamais mais si c’est le cas ce sera ponctuellement pour 2 raisons principales : Les repas proposés ne semblent pas très équilibrés (pizzas, nuggets…) et surtout je suppose que les ingrédients mis dedans ne me plairaient pas pour sa santé (je parle d’ailleurs de l’alimentation aux USA dans mon second livre Expatriation aux USA, le jour d’après: Le guide d’installation aux États-Unis ). Manger ponctuellement certains aliments peut passer mais pas tous les jours. Je ne veux pas le frustrer au risque que plus tard il se jette sur la malbouffe mais je veux conserver une alimentation équilibrée au maximum (suivant ses goûts aussi…).

6-lunch-box-personnalisees

Il faut savoir que les parents aux États-Unis utilisent beaucoup la lunch box et que les enfants peuvent manger avec ceux qui vont à la cafétéria. Ils ont un grand espace dans la cafétéria et également dehors. Les parents peuvent même venir déjeuner dehors avec leurs enfants s’ils le souhaitent. Nous le ferons peut-être quelques fois dans l’année mais pas au début car nous voulons qu’il s’adapte rapidement avec ses nouveaux futurs copains.

J’ai acheté certaines choses pour sa lunch box à Walmart et le reste sur Amazon. Je lui ai pris une lunch box isotherme, le verre thermos, les tupperwares pour les sandwichs, un thermos pour les aliments chauds et un ensemble lunch avec un petit pain de glace.

20170719_105254  20170719_105230

Apparemment ici, on essaie de faire des lunch boxes sympas pour les enfants afin que chaque déjeuner soit rigolo pour eux. J’ai donc surfé sur le net à la recherche d’idée et  je suis arrivée sur ce site et j’ai clairement adoré ! Ce papa américain qui est devenu ultra populaire grâce à ses lunch boxes pour ses 3 enfants, voyez plutôt sur son site en cliquant ici.

Dans quelques jours, nous aurons la seconde réunion, cette fois-ci avec la maitresse et les futurs camarades de classe de notre fils. Comme toute maman, cette nouvelle rentrée m’angoisse mais à priori pas notre fils ! Il faut dire qu’il en est à sa quatrième « nouvelle rentrée » avec une première rentrée en France pour ses 2 ans (programme de 2 matinées par semaine pour les touts petits), puis sa rentrée à l’école en France pour ses 3 ans et la Preschool américaine l’an dernier. Il commence donc à être habitué au changement et je pense que ce sera aussi une force pour lui plus tard à développer sa capacité d’adaptation !

Sa lunch box est ok et ses fournitures scolaires sont ok aussi puisque l’école nous avait donné un code pour faire une commande sur le net afin que tout soit envoyé directement à l’établissement (plutôt sympa non!). Nous en saurons plus dans quelques jours sur le futur déroulement de ses journées et de l’année… ;)

 

Voici les articles que j’ai achetés et qui sont disponibles sur Amazon US (Pour les expat’, les images sont cliquables) !

 

 

 

 

High school Graduation ou la remise des diplômes version américaine

La High School Graduation fait partie des étapes clés dans la vie d’un jeune américain et elle représente pour nous étrangers, un des clichés les plus emblématiques des États-Unis.

Aujourd’hui, je vous en dis un peu plus sur cette célèbre cérémonie « made in USA » que beaucoup aimeraient vivre, ne serait-ce que pour lancer leurs chapeaux dans les airs ! Bien sûr, il y  aura des différences selon les écoles et les régions mais voici comment la High School Graduation se déroule dans les grandes lignes.

 

high-school-graduation

PRÉPARATION

La High School Graduation a lieu à la fin de la High School, l’équivalent du lycée en France. Il faut savoir qu’aux États-Unis il n’y a pas un contrôle final représenté par le baccalauréat mais un contrôle continu.

Quelques semaines avant la High School Graduation, on voit apparaitre dans les rayons des magasins de nombreux accessoires en relation avec cet évènement.

17991431_1341685169271806_9172005137237506112_o

18121458_1341685799271743_282432965741480989_o

18077205_1341685899271733_3775917612739781438_o

18192329_1341685239271799_3671853173662167677_o

18620069_1361361993970790_1833239573446276384_n

18595631_1361362073970782_5903180064599151488_o

18556050_1361362190637437_8755315828064853788_n

18519724_1361362280637428_4016890376474045439_n

La cérémonie se déroule la plupart du temps dans un stade ou dans un gymnase et a lieu courant mai. Il y a des chaises installées pour les étudiants et les personnes qui viennent assister à la cérémonie ainsi qu’une scène. Ce sont les « Seniors » eux-mêmes (nom employé aux USA pour désigner les élèves de dernière année/12th grade) qui préparent la High School Graduation. Si ce sujet vous intéresse, j’en parle plus en détails dans mon livre Expatriation aux USA, le jour d’après.

Les élèves vont pour cette grande occasion acheter ou louer la tenue mondialement connue Cap & Gown : le gown (la toge) et le Cap ou Motar Board (toque carré) muni du tassel (pompon) avec un pendentif indiquant l’année de la promotion. Les couleurs de la tenue sont généralement coordonnées à celles de l’école et les élèves y ajoutent parfois un petit symbole représentant l’école.

ar-bh-mt-022_0_2_10

Les professeurs ont aussi sur leur toge plusieurs accessoires (écussons, pompons dorés…) qui montrent leurs parcours personnels avec les honneurs reçus durant leur carrière.

 

DÉROULEMENT DE LA CEREMONIE

La High School Graduation commence toujours avec l’entrée des élèves dans le stade, sur la chanson « Pomp and Circumstance » jouée par l’orchestre de l’école.

Ensuite, le directeur de l’école et des professeurs font un discours sur les 4 années de High School et souhaitent à leurs élèves le meilleur pour l’avenir. On retrouve une fois de plus cet esprit ultra positif et moteur qui accompagnera les américains toute leur vie. Comme je l’ai déjà expliqué, c’est culturel ici et ceci dès le plus jeune âge.

Le meilleur élève (major de la promotion) appelé le Valedictorian fait également un discours sur les 4 années passées et sur le futur des étudiants dans un esprit convivial et positif.  D’autres élèves, les meilleurs en général, peuvent également faire des discours. Il y a aussi un moment dédié aux élèves qui ont reçu une bourse d’études, très importante aux États-Unis surtout quand on connait les prix des études supérieures!

Une fois les discours terminés, c’est la remise des diplômes et chaque élève se lève pour rejoindre la scène au fur et à mesure. Le proviseur leur donne leur diplôme dans un étui noir tout en les félicitant.

fake-diploma-online1

La High School Graduation s’achève avec un dernier mot d’encouragement du proviseur et c’est à ce moment-là que tous les élèves se lèvent pour effectuer le fameux tassel turning : Ils font passer leur tassel (pompom) de la droite vers la gauche pour symboliser l’obtention de leur diplôme. Juste après ça c’est le fameux lancé de chapeaux dans les airs appelé Hat Throwing !

A la fin de la cérémonie, les élèves font des photos avec leur famille et leurs amis. C’est aussi le moment des « au-revoir » et des hugs entre élèves.

 

GRADUATION RECEPTION PARTY

C’est tout simplement la fête organisée chez la famille afin de célébrer son High School Diploma avec les proches. On envoie des High School Announcement (invitations) quelques semaines avant.

Lors de la Graduation reception party sont généralement présents la famille et les amis pour une « barbecue party » comme très souvent ici, un moment très convivial très apprécié par les américains.

L’élève diplômé reçoit également des cadeaux en tout genre, parfois en rapport avec sa future vie universitaire et selon les moyens de chacun. Il peut également recevoir de l’argent.

 

 GRADUATION POUR NOTRE FILS EN PRESCHOOL – 20 mai 2017

Cette année notre fils de 5 ans a eu sa propre Graduation dans sa Preschool. Dans quelques semaines, il fera sa première rentrée dans son école américaine en Kindergarten. Je partage donc avec vous ce moment fantastique dans la vie de notre petit garçon et dans la notre.

Les familles des enfants gradués devaient arriver avant la cérémonie afin que les maitresses les préparent. Avec mon mari et ma fille, nous nous sommes ensuite dirigés vers la salle réservée à la Graduation et décorée pour l’occasion : assiettes préparées des enfants gradués de leur naissance à aujourd’hui, papillons partout (symbole des enfants qui prennent leur envol), buffet, la fameuse estrade et des écrans géants. Dès notre arrivée, on nous a fourni le programme de la cérémonie ainsi que la liste de tous les petits « Graduates » du jour !

 

18518382_1362231397217183_385427566225503608_o

20170520_112356

Pendant que nous attendions une musique a commencé et sur les écrans nous avons découvert des photos de tous les enfants gradués tout le long de l’année. Imaginez mon cœur de maman de voir mon petit bout sur les écrans géants (j’avais prévu les kleenex heureusement !).

IMG-20170520-WA0029

Puis là, la musique de « Pomp and Circumstance » a démarré et tous les enfants sont arrivés en tenue de circonstances, quel moment magique ! Les enfants se sont tous installés devant l’estrade et la cérémonie a commencé. La directrice a fait un très beau discours avec des anecdotes puis une des maitresses a pris la parole… Les enfants ont chanté puis ils se sont assis de chaque côté de l’estrade.

Ils sont ensuite passés par petit groupe pour la remise des diplômes.

Chaque groupe d’enfants a commencé par une courte démonstration comme dire bonjour dans plusieurs langues, compter… Une fois la démonstration terminée, les enfants ont été appelés un à un par leur nom et prénom. A ce moment là, la maitresse disait où l’enfant ferait son Kindergarten l’année prochaine et ce qu’il voudrait faire plus tard : Il y a eu des policiers, des pompiers, des vétérinaires, des médecins, des spidermen, des super-héros, des robots, des actrices de cinéma…! Puis, chaque enfant a reçu son diplôme en serrant la main à la maitresse comme les grands ! Quand chaque groupe d’enfants a eu son diplôme, une des maitresses disait « C’était la graduation de la classe 2017 » et tous les parents applaudissaient (voire acclamaient les enfants)!! Quelle émotion encore une fois !

Les enfants se sont de nouveau tous regroupés devant l’estrade et là il y a eu plusieurs chansons dont la « Thank you song« . La propriétaire de la preschool a clôturé la cérémonie par un discours de remerciements.

Nous avons ensuite pu faire des photos avec les enfants et partager un buffet avant de dire au revoir à la preschool. Valentin a eu des cartes de ses maitresses ultra positives et pleines de reconnaissance. Les enfants ont pu garder le fameux tassel (pompon) et ont tous eu leur diplôme avec un dvd contenant des images de leur année à la preschool. En sortant, nous avons vu un camion de pompiers et notre fils nous a dit que tous les enfants avaient « checké » avec eux avant la cérémonie ! :)

20170520_110944

20170520_164509

20170520_164554

Nous avons adoré la clôture de cette année à la preschool qui a été formidable. Notre fils y a fait ses premiers pas en anglais et ses premiers copains américains. L’année a été également ponctuée de fêtes (Halloween, Christmas, St Valentin, fête des mères…) ce qui nous a aussi permis de voir l’importance de tout ceci dans la tradition américaine.

Nous sommes très fiers de notre petit homme qui du haut de ses 5 ans a su s’adapter à une nouvelle langue, à de nouveaux amis et a vécu de gros changements dans sa vie en 2016 de manière très sereine. Je sais que les trésors de connaissances et de découvertes apportés cette année lui serviront énormément dans sa vie future. J’en suis aujourd’hui convaincue et j’espère qu’il pensera la même chose quand il sera un adulte.

 

Valentin VPK

 

 

 

 

 

Prom ou le bal de promo américain version Preschool

Aux États-Unis, mai est le mois des Graduations (remises de diplômes) et des bals de promo. Notre fils a vécu tout ça dans sa Preschool cette année et voici le premier volet de cette expérience avec le Prom 

GENERALITES

Évènement très important pour les jeunes américains et tout aussi célèbre que le High School Graduation, le bal de promo appelé prom ou prom night, se déroule à la fin de l’année pour les élèves les plus grands de la High School (correspondant au lycée en France).

Ce sont donc les élèves de dernière année (Seniors-12th Grade) ou d’avant dernière année (Juniors- 11th Grade) qui sont conviés à cet évènement. Les élèves des 2 années précédentes peuvent y aller s’ils sont invités et chaperonnés par un Senior ou un Junior. Pour les juniors et les plus jeunes les invitations au bal dépendent de l’école.

Les garçons sont en costumes et les filles en robes de soirée longues avec à leur poignet une fleur. La tenue des filles est très importante, c’est un peu comme un avant-goût de la robe de mariée ! :)

On peut se rendre au prom soit en couple et dans ce cas le garçon invite la fille de son choix quelques semaines avant le bal de manière souvent rigolote et touchante. On peut également se rendre au bal en groupe. Lors de ce bal ou avant, un roi et une reine seront élus : Ce sont les Prom queen et Prom king. 

 

 

NOTRE EXPERIENCE DE MINI PROM EN PRESCHOOL

Nos enfants étant encore petits nous n’avons pas vécu de prom mais cette année la preschool de notre fils en a organisé un…  Tout était là pour (presque)  faire penser à un vrai prom de « grands » avec dress code de soirée, thème de prom « Princes and princesses », DJ, pizzas, danses et photos. Il y a eu des jeux organisés et des déguisements (chapeau ou autres) pour le photomaton. Comme d’habitude ici tout était super bien organisé et beaucoup de parents étaient eux-mêmes habillés comme pour leur propre bal de promo ! :)

Un vrai bal version « minis » avant leur première rentrée à l’école américaine en Kindergarten l’année prochaine ! Je développe d’ailleurs le système scolaire américain ainsi que notre expérience personnelle avec notre fils dans mon livre « Expatriation aux USA, le jour d’après » si cela vous intéresse.

Je ne peux pas partager avec vous les photos de la soirée avec les jeux, la déco ou encore la piste de danse par respect pour les enfants et les parents présents lors du prom. Voici quand même quelques photos pour vous donner une petite idée de l’ambiance…

L’invitation au Bal de promo gratuite pour notre fils et pour nous 2$ la soirée.

20170502_095940

IMG_20170505_210726_759

20170505_184651

20170505_205202

Ce fut un bon moment familial et dans 15 jours ce sera la remise des diplômes avec la célèbre Graduation version mini ! ;)

La scolarité en Floride 1ère année : Le VPK

J’ai attendu avant d’écrire cet article car je voulais avoir un peu de recul sur la scolarité en Floride. Je parle de la scolarité en Floride car le système est certes différent de la France mais il l’est aussi selon les États américains. En effet, certaines procédures peuvent changer et le calendrier scolaire est également différent. Par exemple, concernant la scolarité en Floride, la rentrée est en août et la fin de l’année scolaire entre mi mai et fin mai.

Il faut savoir qu’aux États-Unis l’école publique ne commence qu’à 5 ans révolus ce qui signifie que l’enfant devra avoir 5 ans au 1er septembre de la première année d’école appelée Kindergarten. Voici un tableau récapitulatif trouvé sur le net avec les équivalences France – USA :

classes-1024x576

L’inscription en VPK

Pour notre fils, tout s’est joué à un mois près car il n’a eu que 5 ans en octobre mais ceci ne nous a pas posé de réel problème. Après réflexion, nous y avons vu même vu un côté positif à savoir que ça lui laisse une année pour se faire à l’anglais et s’adapter tout doucement. Il aura tout le temps d’être immergé dans le milieu scolaire. Et puis comme ça il reste encore un peu mon bébé !

Il avait donc 4 ans au 1er septembre de cette année et il est donc rentré en Pre-K ou en VPK (terme employé en Floride). Le Pre-K n’est pas encore l’école à 100% et donne accès à un certains nombres d’heures de cours pour tous les enfants ayant 4 ans au 1er septembre de l’année scolaire. Dans notre cas, ce sera 540 heures sur le calendrier scolaire de notre Comté. Ce programme est fait pour préparer les enfants à leur entrée en grande section (Kindergarten) et il est gratuit.

Pour notre fils, ce sera aussi l’occasion de faire ses premiers pas en anglais. Je ne le savais pas avant d’arriver et je l’ai appris par la copine française qui habite ici depuis un petit moment. Elle y a également inscrit sa fille à leur arrivée aux États-Unis qui avait alors le même âge que notre fils. Sa fille est devenue aujourd’hui une vraie petite américaine d’ailleurs.

Selon le quartier, le choix se fera entre une « school » (école) ou une « preschool » (crèche améliorée). Après quelques recherches et visites, nous avons opté pour une preschool de bonne réputation et de petite taille volontairement. Nous voulions que l’intégration se fasse en douceur.

pppp

Une fois, la preschool choisie, la directrice nous a orienté vers le Early Learning pour obtenir l’accord de notre Comté pour l’inscription au VPK. Vous pouvez soit remplir la demande sur leur site  soit vous rendre dans le bureau le plus proche. Nous avons préféré y aller directement avec quelques documents comme un justificatif de domicile, l’acte de naissance de notre fils… Et puis quoi de mieux que de se balader pour découvrir encore mieux la vie américaine.

13312659_1020995681340758_35151590185921320_n

 

Une fois le dossier rempli et après quelques jours nous avons reçu l’accord. Nous sommes retournés à la preschool afin d’y inscrire officiellement notre fils. La directrice nous a alors donné une liste d’éléments à lui apporter pour compléter l’inscription : permis de conduire, certificat de santé et de vaccination faite par un médecin. Nous en avons profité pour chercher et trouver un pédiatre (done) !

ooo

Nous avons également vu avec elle l’ensemble des horaires proposés selon les disponibilités. Nous avions alors 3 choix : du lundi au vendredi de 8.30 à 11.30, 2 jours par semaine de 8.00 à 16.30 ou encore 3 jours par semaine de 9.00 à 3.00. A ce moment là , l’unique horaire disponible était tous les matins de 8.30 à 11.30. Nous l’avons donc validé en mettant une option sur les plannings de 2 ou 3 jours par semaine. La directrice nous a expliqué qu’il y avait souvent du changement de dernière minute avant la rentrée et que des places se libéraient très souvent. Ainsi, elle nous recontacterait durant l’été pour nous tenir informés.

Nous préférions 2 ou 3 jours plein par semaine car nous continuons les cours de français, mathématiques et même d’anglais à la maison..! D’ailleurs, notre fils a énormément progressé et je suis fière du travail que nous avons accompli tous ensemble. Ceci nous demande aussi du travail supplémentaire, des efforts et de la recherche mais nous souhaitons qu’il parle, écrive en français parfaitement. C’est notre choix car il ne sera pas en école internationale mais publique américaine.

Comme promis, la directrice, adorable d’ailleurs, nous a recontacté durant l’été pour nous informer que des places pour 2 ou 3 jours s’étaient libérées. Nous avons alors choisi 2 jours à temps plein par semaine nous laissant 3 autres jours pour les « cours » à la maison. Attention notre fils ayant 5 ans quand je parle de cours c’est entre 1 et 2 heures dans la journée.

L’école trouvée pour faire sa première année en VPK, le rendez-vous était pris pour une journée d’informations une semaine avant la rentrée.

La journée d’informations

Pendant la journée d’informations, nous avons été accueillis par la directrice, la maitresse et l’assistante de la maitresse. Elles nous ont bien expliqué le programme de l’année, le programme mensuel, le programme journalier et toutes les activités mises à disposition pour les enfants. On nous a fourni également une liste de fournitures scolaires à acheter et le programme journalier écrit. J’en ai bien sûr profité pour discuter avec la maitresse car notre fils ne parlant pas un mot d’anglais, j’étais quand même un peu angoissée. Elle a su me rassurer en me disant que l’école recevait chaque année des petits élèves étrangers qui ne parlent pas l’américain. Les 2 derniers en date étaient 2 enfants russes l’année précédente. Il y avait également des collations et boissons à disposition, une ambiance que j’ai trouvée très sympa. Notre fils a commencé à jouer avec les activités proposées et d’autres enfants et ne voulait plus partir !

 

 La rentrée ou back to school

Aux États-Unis, les vacances étant beaucoup moins présentes qu’en France le mot « rentrée » n’existe tout simplement pas. Ne soyez pas surpris si en vous baladant dans les grandes surfaces pendant cette période vous voyez des « Back to school » partout.

Notre fils a donc fait son « back to school » le 11 août ! Tout s’est super bien passé car il avait hâte d’y aller. Il a été accueilli chaleureusement et il a fait une première photo de rentrée.  Il est dans le groupe des « Lions » et ils doivent être une petite quinzaine d’enfants ce qui est juste génial pour démarrer l’école aux États-Unis.

fullsizerender-573x1024

Mon mari l’a emmené (car en maman peu courageuse je ne me sentais pas de l’accompagner) et nous avions déjà ce rythme « de papa amène à l’école le matin » en France. Mon mari m’a donc tenu informée et j’étais contente d’entendre que tout allait pour le mieux. Après avoir raccroché, mon mari m’a rappelé 5 minutes plus tard en me disant qu’on avait oublié… son déjeuner !!! Naïvement, je pensais qu’une petite cantine existait dans la preschool car il était noté sur le planning déjeuner et collations. Grosse erreur, les collations sont bien prises en charge le matin et l’après-midi mais pas le déjeuner.

Heureusement, j’ai un mari super efficace qui s’est débrouillé comme un chef pour lui trouver une lunch box et le premier nécessaire. Je verrai le reste ensuite plus tranquillement. Je lui ai préparé un sandwich rapidement, quelques chips, compote… (oui mon fils n’est pas fan pour ne pas dire déteste les légumes et mon but n’était pas de faire un concours de lunch box). Nous lui avons apporté sa lunch box avant l’heure de déjeuner et tout est rentré dans l’ordre (ouf!). L’année pouvait commencer !

Après quelques semaines

Tout se passe super bien. Il commence à nous dire pas mal d’expressions en anglais comme « stop it », « come on », « it’s mine », « where are you ? » « what is it ? », ‘I don’t know »… Il connait déjà son alphabet en anglais, compte aussi en anglais et chante les chansons apprises à l’école en anglais. Il a même lu « I love you » récemment (les cours de français y sont pour beaucoup je pense). C’est très rigolo de l’entendre mélanger les expressions françaises et américaines. La dernière fois que je suis allée le chercher la maitresse m’a dit que Valentin commençait à faire quelques phrases et qu’il avait énormément progressé.

Il n’est qu’en VPK mais je trouve déjà le système bien conçu et vraiment ludique. Par exemple, en début de chaque mois, on nous donne le planning du mois avec ce que les enfants apprendront comme lettres, chiffres… Ils ont aussi des petites activités comme la lecture, la peinture et chaque mois est consacré à un thème. On peut donc continuer à en parler à la maison ce qui est très pratique ! Par exemple en septembre, le thème était le corps humain, ils ont fait plein de petites expériences super ludiques autour de ça. Ils ont fabriqué à l’aide d’un sac en papier, de 2 sacs en plastique et de pailles des poumons. Notre fils a compris grâce à ce système comment on respirait.  Ils ont aussi fait une activité découverte comme le soccer (football) et nous y avons inscrit notre fils. Ils ont eu la visite des pompiers à l’école avec pièce de théâtre, découverte de l’univers des sauveteurs… Notre petit bonhomme était ravi et pour l’occasion les maitresses lui ont laissé mettre sa tenue de pompier ! En fan de pompier, il était très fier et heureux de sa journée.

fullsizerender

Il a déjà également fait d’autres photos sur le thème automne et nous avons pu en commander. Bien sûr, à l’américaine avec tous les formats possibles et le thème de Noël si on le souhaite (avec une décoration cadre sapin, boule de neige en verre…) ! ;)

Nous avons aussi une application (très bien faite) sur l’ordinateur et le mobile qui nous permet de dialoguer avec la maitresse, la directrice, de voir des photos de notre fils à l’école, de suivre ce qu’il apprend pendant la journée… On peut aussi participer et y mettre des photos/évènements en dehors de l’école. J’adore le concept. En France, nous l’avions déjà dans l’école où il était inscrit et c’était pratique. Et à la fin de chaque mois, nous récupérons les travaux ainsi que toutes les photos prises à l’école ce qui me permet de lui faire un cahier de sa 1e année scolaire aux États-Unis en images.

capture6

Fin août, nous avons eu notre première invitation à la preschool.  A la fin de chaque mois, si nous le souhaitons, nous pouvons arriver une demi-heure avant la fin de la journée pour une présentation sur le travail effectué durant le mois. L’expression orale en public s’apprend dès le plus jeune âge aux États-Unis. Par exemple, en août, ils avaient vu pas mal de choses sur le thème du « train ». Pour cette présentation, la maitresse expliquait de nombreuses choses sur les trains et posait des questions au fur et à mesure aux enfants qui devaient répondre. Quand le tour de notre fils est arrivé, qu’il a répondu et que la maitresse lui a dit « Bravo », nous étions fiers de lui !

Il est le seul enfant de la preschool à ne pas parler anglais donc il est en immersion totale car dans notre région, il y a vraiment peu de français. J’ai cependant rencontré une autre maman française car sa fille est dans la même preschool que notre fils (pas les mêmes jours) mais elle a eu mes coordonnées par l’intermédiaire de la directrice et m’a ensuite contacté.

Processed with Rookie Cam

Nous savons par la maitresse et les dires de notre fils que tout se passe bien pour l’instant. Il commence à avoir des copains et me reprend sur la prononciation de leurs prénoms. Par exemple, l’autre jour il me dit « Mon copain GabriOl n’était pas à l’école aujourd’hui ». Je lui réponds « ah zut, GabriEl n’était pas là alors? ». Et là il me dit « Non maman ce n’est pas GabriEl mais GabriOl !!! » avec l’accent américain !! ;)

Autre anecdote, aux États-Unis se faire la bise n’est pas dans les coutumes comme en France. On se fait plutôt des « hugs » (on se prend dans les bras en se tapotant le dos, le terme câlin étant trop fort). En allant chercher mon fils il y a quelques jours, la maitresse me dit « Valentin a voulu faire un bisou à une petite fille« . Je comprends qu’il a le réflexe français ce que j’explique à la maitresse. Elle me dit qu’il n’y a pas de soucis et qu’elle me prévient juste car elle a expliqué à notre fils qu’il ne pouvait pas faire de bisous mais des hugs. En rentrant, on essaie de lui expliquer cette différence avec la France mais je ne suis pas encore certaine qui l’ai comprise… Nous le saurons dans les prochains mois !

Pour la suite

Et oui, j’anticipe mais quand on ne maitrise pas bien un système mieux vaut anticiper… Je suis donc déjà en train de me renseigner pour l’école l’année prochaine. Avant d’emménager nous avions vérifié les notations des écoles proches de notre futur domicile. C’était une des conditions non négociables pour nous comme beaucoup de parents. Les écoles primaires vers chez nous sont très bien notées pour l’instant donc c’était déjà quelque chose de rassurant.

En effet, les écoles aux États-Unis bénéficient d’un système de notation sur 10 accessible à tous sur le site de Greatschools.

D’ailleurs, je vous conseille de vérifier le niveau des écoles dont vous dépendrez avant de prendre un logement aux États-Unis. C’est une des premières choses à vérifier ici quand on a des enfants. L’année prochaine notre fils fera sa rentrée en Kindergaten et les choses sérieuses commenceront mais d’ici là nous allons nous concentrer pour que sa première année de scolarité aux USA se passe le mieux possible ! :)

=> Pour comparer les différences scolaires entre les États américains, je vous invite à lire aussi l’article de The Great Adventure to Boston sur la scolarité de leur fille ici !