Les visas pour immigrer aux États-Unis

Le visas immigrant (connu sous le nom de green card ou carte verte) étant plus complexe et souvent plus long à obtenir, il est également possible de vivre et travailler aux États-Unis avec un visa non-immigrant. Ces visas sont temporaires et leur validité s’étend de quelques mois à plusieurs années. Si votre visa temporaire arrive à sa fin et qu’il n’est pas reconduit vous ne pourrez pas rester aux USA.

Il existe de très nombreux visas pour immigrer aux États-Unis selon les spécificités de chaque personne. Dans cet article, je vous parlerai uniquement des plus courants. Je précise que cet article est uniquement informatif. Pour des réponses plus complètes et précises sur l’immigration aux États-Unis, il faut s’adresser directement aux personnes compétentes dans ce domaine comme les avocats d’immigration.

Capture

VISA B-1

Type de visa : Voyage d’affaires de plus de 90 jours. Il vous permet de venir aux États-Unis pour voir des clients, faire des réunions et des séminaires, négocier des contrats… Attention le visa B-1 n’autorise pas à avoir son business aux USA, ni à travailler dans une société américaine même si vous êtes payés en France.

Obtention : Il se fait à l’Ambassade américaine et il faudra démontrer que votre séjour nécessite plus de 3 mois sur le sol américain tout en prouvant vos attaches en France (famille, habitation, travail). Le visa vous permet de séjourner 6 mois sur le territoire américain et peut être prolongé de 6 mois sur place.

VISA B-2

Type de visa : Tourisme ou médical. Vous souhaitez visiter les États-Unis pendant plus de 3 mois ou le pays où vous habitez nécessite un Visa même pour 3 mois. Si vous êtes Européen et que vous souhaitez partir moins de 3 mois le visa B-2 ne sera pas nécessaire. Le visa B-2 vous permet de séjourner 6 mois sur le territoire américain et peut être prolongé de 6 mois sur place.

Obtention : Elle se fait à l’Ambassade américaine et il faudra démontrer que vous avez un projet de tourisme sérieux ainsi que l’argent nécessaire pour rester 6 mois sur le sol américain. Les agents pouvant vous soupçonner de vouloir rester sur le territoire américain, il faudra prouver vous avez des liens forts avec votre pays d’origine (famille, travail, domicile…).

VISA E-1 ou Traité commercial

Type de visa : Affaire commerciale. Les États-Unis accordent le visa E-1 à des étrangers dont le pays d’origine a un traité commercial avec les USA pour entreprendre une activité commerciale effective (achat/vente de produits, services, tourisme…). Le Visa E-1 a une validité de 5 ans (2 ans si la société est nouvelle) renouvelable tant que l’investissement est actif et que les affaires marchent. Les conjoints peuvent travailler. Attention : Le visa E-1 ne pourra déboucher sur une carte verte.

Obtention : Il faut faire au moins 51% de son volume avec son pays d’origine et les États-Unis. Les affaires commerciales ou les services avec les USA doivent être en continues et non ponctuelles. Le personne qui aura le visa doit posséder au moins 50% des parts de la société, être gérant, cadre exécutif ou avoir un savoir-faire indispensable.

Visa E-2 ou Traité investisseur

Type de visa : Investisseur. Les États-Unis accordent le visa E-2 à des étrangers dont le pays d’origine a un traité commercial avec les USA pour diriger et/ou créer une société américaine dans laquelle ils ont investi un capital. Le Visa E-2 a une validité entre 2 et 5 ans renouvelables tant que l’investissement est actif et que les affaires marchent. Les conjoints (maris/femmes) peuvent travailler. Attention : Le visa E-2 ne pourra déboucher sur une carte verte.

Obtention : Dans le cadre d’un visa E-2, l’investissement doit être actif et conséquent. Ce dernier devra générer un salaire pour permettre au propriétaire de subvenir à ses besoins et de créer des emplois aux États-Unis. Le détenteur du visa doit diriger l’entreprise.

Nous avons créé un groupe Facebook sur ce thème afin de réunion des futurs expatriés avec des professionnelles de ce Visa : Futur investisseur et entrepreneur aux USA (Visa E-2, Visa EB-5…).

Visa F-1

Type de visa : Étudiant. Le visa F-1 s’adresse aux étudiants qui souhaitent poursuivre leurs études aux États-Unis en s’inscrivant dans une université américaine. Les conjoints (maris/femmes) pourront avoir le visa F-2 mais ne pourront pas travailler.

Obtention : Il faut s’inscrire dans une école américaine qui vous fournira un formulaire et vous inscrira à la base de données SEVIS obligatoires pour obtenir le visa F-1. Il faudra aussi prouver un certain niveau d’anglais (examen du TOEFL sauf pour les étudiants qui souhaitent apprendre l’anglais). Vous devrez également avoir l’argent nécessaire pour vos études (souvent très chères aux USA) ainsi que pour votre vie quotidienne pour les 12 premiers mois. Il faudra également prouver votre volonté de revenir dans votre pays d’origine à la fin de vos études. Cependant, il est possible de faire 1 année de pratique (practical training) rémunérée à la fin de vos études. A la fin des études, vous avez une période de 30 jours supplémentaires si vous souhaitez visiter les États-Unis !

Visas Types de visas : Travail. Plusieurs visas H existent selon les catégories.

  • H1A : Infirmière
  • H1B : Emplois spécialisés exigeant un diplôme de l’enseignement supérieur, artistes, sportifs, mannequins renommés et leurs assistants.
  • H2A : Ouvriers agricoles saisonniers ou temporaires.
  • H2B : Personnes pour des emplois temporaires que des citoyens ou des résidents américains ne peuvent pas faire.
  • H3 : Stagiaires professionnels dans une société américaine ou une filiale d’une société étrangère.
  • H4 : Conjoints (maris et femmes) et enfants de moins de 21 ans d’un titulaire de visa H1B. Attention ce visa ne permet pas de travailler sur le territoire américain.

Obtention : Tous les visas H passent obligatoirement par une offre d’emploi. C’est l’employeur américain qui doit faire une requête auprès des services d’immigration américains. Une fois que l’employeur aura reçu une autorisation de travail vous pourrez faire une demande de visa H au consulat américain.

Visa H-1B

Type de visa : Travail. Le visa H-1B est le visa le plus utilisé, le plus intéressant et il peut amener jusqu’à la carte verte. C’est un visa de travail temporaire qui permet aux entreprises américaines d’embaucher des employés venant de pays étrangers en se basant sur leur qualification particulière. Les conjoints ne peuvent pas travailler avec ce visa.

Obtention : Il s’adresse à des employés qualifiés soit par leurs études ( bac + 4 ) soit par leur expérience professionnelle reconnue. Sont concernés : les ingénieurs, les avocats, les comptables, les infirmières, les chimistes, les experts en informatique, les enseignants, les chercheurs… Le visa H-1B a une validité de 3 ans renouvelable jusqu’à 6 ans maximum.

Visa J-1

Type de visa : Stage. Il existe  plusieurs de types de visa J1. Le visa J-1 correspond au dispositif Exchange Visitor program du gouvernement américain qui permet de venir aux États-Unis pour y travailler, y faire un stage ou y étudier.

Visa J1- Trainee : Il s’adresse aux étrangers qui ont une compétence particulière dans certaines catégories d’emplois (pêche, foresteries, art, culture, hôtellerie, tourisme, management, business…). Il faut soit avoir un diplôme/un certificat professionnel attestant d’un niveau académique supérieur avec au moins une année d’expérience professionnelle dans son domaine de compétences en dehors des États-Unis soit avoir 5 ans d’expérience en dehors des États-Unis toujours dans le domaine de compétence. La durée de ce visa varie de 1 à 18 mois.

Visa J-1 Intern : Ce visa est destiné aux étudiants ou fraichement diplômés qui souhaitent faire un stage aux États-Unis. Le stage doit correspondre exactement aux études. Pour demander ce visa il faut soit être inscrit dans un cursus universitaire en dehors des États-Unis soit avoir obtenu un diplôme de niveaux supérieur moins de 12 mois avant le début du programme d’échange. La durée de ce visa est entre 1 et 12 mois.

Pour information, vous pouvez aussi faire une demande visa J-1 sans être stagiaire mais toujours avec une durée bien déterminée dans les cas suivants : Travailleur saisonnier, jeune fille au pair, étudiant à l’université, élève à l’école… Il existe aussi des visas J-1 pour les professionnels pour ceux qui ont une compétence particulière dans un domaine, des visiteurs gouvernemental…

Visa J-2

Type de visa : Accompagnant d’un conjoint qui a obtenu un visa J-1. Ce visa est réservé au conjoint (dans le cadre du mariage) ou aux enfants de moins de 21 ans de travailler.

Obtention : Ce visa s’obtient en présentant un justificatif du lien de parenté comme un certificat de mariage ou un extrait de naissance. Attention ce visa automatique ne peut être délivré à un « concubin » car ce statut n’est pas reconnu aux USA.

Visa L-1

Type de visa : Travail. Le visa L-1 est utilisé pour le transfert d’un employé essentiel d’une entreprise. La durée de ce visa est de 7 ans pour les cadres et 5 ans pour les employés sauf dans le cas où la filiale américaine est nouvelle le visa sera alors d’une durée d’1 an renouvelable 3 ans (si l’entreprise à une réelle activité économique, un chiffre d’affaire conséquent et qu’elle peut payer le titulaire du visa). Son plus : il débouche généralement sur une carte verte. Avec ce visa les conjoints (mariés) et les enfants peuvent obtenir un visa L-2 qui leur donne le droit de vivre aux États-Unis. Pour travailler, ils leur faudra demander l’autorisation à l’USCIS une fois sur le sol américain.

Obtention : Ce visa est obtenu assez rapidement (plus les sociétés sont importantes plus le visa est facile à obtenir). Le porteur du visa doit avoir travaillé au moins 1 an durant les 3 dernières années pour la compagnie (filiale) étrangère. De plus, le poste aux USA doit être un poste de dirigeant (L-1A) ou un poste qui demande des compétences spécialisées (L-1B).

Visas O-1

Type de visa : Travail. Il existe 2 types de de Visa O-1.

  • O-1A : Visa réservé pour les individus qui ont des capacités extraordinaires en éducation, en sciences, dans le monde des affaires ou encore en sport.
  • O-1B : Visa pour les personnes ayant des capacités extraordinaires dans le domaine des arts ou une réussite exceptionnelle dans l’industrie télévisuelle ou le cinéma.

Obtention : Il faut prouver qu’on dispose des capacités extraordinaires pour ce visa au travers de ses diplômes, récompenses, presse… Il faut montrer que son talent est reconnu nationalement et internationalement. Ce Visa a une durée de 3 ans renouvelables et peut permettre d’obtenir la green card.

 

Visas P

Type de visa : Travail. Plusieurs visas H existent selon les catégories.

  • P1 : Visa réservé aux entraineurs et aux athlètes. Il est accordé aux personnes venant aux USA afin de participer à des compétitions sportives. Ce visa est également accordé à des artistes qui viennent aux États-Unis pour un évènement spécifique. Il est accordé pour toute la durée de l’évènement justifiant la venue aux USA. Obtention : L’équipe athlétique ou l’athlète doit prouver qu’il a une reconnaissance au niveau international déterminé par le Service de citoyenneté et d’immigration américaine. Pour le groupe artistique il faut un spectacle important et une réputation établie.
  • P2 : Visa destiné aux artistes dans le cadre d’un échange culturel. Les troupes qui font l’échange doivent être égales en nombre et avoir la même renommée. On peut inclure à ce visa le personnel indispensable à la troupe.
  • P3 : Visa réservé aux artistes qui offrent un spectacle culturel unique. On peut inclure le personnel accompagnant dans le visa. Il est accordé pour toute la durée de l’évènement justifiant la venue aux USA.
  • P4 : Visa destiné aux conjoints et aux enfants de moins de 21 ans du titulaire du visa P qui souhaitent l’accompagner.

Découvrez mon livre sur la DV-Lottery en vente en format papier ou kindle sur Amazon :

Achetez le livre Notre Rêve Américain - Histoire d'une expatriation de la France aux États-Unis.
Achetez le livre Notre Rêve Américain – Histoire d’une expatriation de la France aux États-Unis.

Généralités sur les USA

Vivant aux États-Unis depuis bientôt 6 mois (et oui le temps passe vite!), il était temps de faire un article sur quelques généralités aux USA !

Information, conseil pour une expatriation aux USA

 

Géographie

Commençons par sa géographie avec un petit résumé façon Wikipédia ! Les États-Unis sont situés en Amérique du Nord, le pays se situe entre l’Océan Atlantique à l’Est et l’Océan Pacifique à l’Ouest. Il est entouré au Nord par le Canada et au sud par le Mexique. Sa superficie est de 9 629 048 km2 (soyons précis!) ce qui en fait le 4ième plus grand pays du monde.
Son climat et sa géographie sont extrêmement variés d’un État à un autre. La faune et la flore qui composent le pays sont également très diversifiées. Par exemple ici en Floride, nous avons des crocodiles, des ours, des panthères de Floride, des biches, des serpents, des écureuils, des tortues… et tout ce petit monde passe par notre jardin. Je vous avoue que c’est sympa de se lever avec les biches dans le jardin le matin, mais que c’est nettement moins drôle quand c’est un ours qui cherche à manger dans nos poubelles !!

Biche de Floride

Ours en FlorideCes 2 photos ont été prises dans notre résidence, la biche devant notre maison et l’ours devant chez l’un de nos voisins.
En Floride, on aime la « wildlife » !

Revenons à nos chiffres, la population totale aux USA est estimée à 321 millions d’habitants. Il s’agit du 3ème pays le plus peuplé du monde après la Chine et l’Inde.
Son économie nationale est capitaliste et elle est également la plus importante au monde. L’essentiel de la puissance américaine est représentée dans les secteurs suivants : agriculture, industries de pointe et les services.

Un peu d’histoire…

Qui a découvert l’Amérique? Tout le monde le sait aujourd’hui, c’est Christophe Colomb qui a découvert le continent américain en 1492, il était alors déjà habité par des civilisations. Pour les grandes dates, le 4 juillet 1776 correspond au Jour de la déclaration d’indépendance des États-Unis (Indepence day) avec la Grande-Bretagne. En 1789, George Washington est élu premier Président des États-Unis et en 1800 Washington DC est fondé et devient la capitale des États-Unis.

Les États-Unis sont une République constitutionnelle présidentielle fédérale où le pouvoir exécutif est détenu par le Président (Maison Blanche), le pouvoir législatif par le congrès (Capitole) et le pouvoir judiciaire par la Cour Suprême. Voilà pour les grandes dates qui ont marquées l’histoire des États-Unis, les plus exigeants consulteront les livres d’histoire sur le sujet !

Le pays est composé de 50 États fédérés et du District de Columbia

Je vous mets au défi d’arriver à citer les 50 états qui composent les USA : Alabama, Alaska, Arizona, Arkansas, Californie, Caroline du Nord, Caroline du Sud, Colorado, Connecticut, Dakota du Nord, Dakota du Sud, Delaware, Floride, Géorgie, Hawaï, Idaho, Illinois, Indiana, Lowa, Kansas, Kentucky, Louisiane, Maine, Maryland, Massachusetts, Michigan, Minnesota, Mississippi, Missouri, Montana, Nebraska, Nevada, New Hampshire, New Jersey, Nouveau-Mexique, New York, Ohio, Oklahoma, Oregon, Pennsylvanie, Rhode Island, Tennessee, Texas, Utah, Vermont, Virginie, Virginie-Occidentale, Washington, Wisconsin, Wyoming.
Il faut savoir qu’un américain est à la fois citoyen des États-Unis et de l’État où il est domicilié, mais les américains parlent avant tout d’appartenance à une Nation.

22-p1592-50-states-usa-map

On sort un peu du cours d’histoire-géo pour des détails un peu moins connus : Le drapeau se compose de 13 bandes rouges et blanches et de 50 étoiles (représentant les 50 États américains actuels depuis le 4 juillet 1960, date de l’entrée d’Hawaï dans l’union). Les 13 bandes représentent quant à elles les 13 États fondateurs qui se sont unis pour former les États-Unis d’Amérique. Ces bandes sont censées être cousues l’une à l’autre (et non pas imprimées) pour symboliser l’Union ainsi scellée entre les États fondateurs (Vous ne le saviez pas ça, hein?). A l’origine, il n’y avait d’ailleurs que 13 étoiles. L’Hymne nationale s’intitule « The Star-Spangled Banner » signifiant la bannière étoilée. La devise nationale officielle depuis 1956 est « In God we trust » (en Dieu nous croyons) et la devise traditionnelle depuis 1776 est « E pluribus unum » (de plusieurs, nous ne formons qu’un).

Statue-de-la-Liberté-et-drapeau-EU-2

Informations générales, mais encore faut il le savoir…

- La Monnaie est le Dollar américain ($US) composé de billets de 1, 5, 10, 20, 50 et 100 dollars ainsi que de pièces de 1 (penny), 5 (nickel), 10 (dime), 25 (quarter) cents. Attention, aux USA vous ne pourrez payer qu’en dollars.

- La langue officielle est l’anglais (avec son fameux accent américain et son vocabulaire propre qui varie d’un état à un autre. En clair un Texan ne parle pas comme un New-yorkais !), l’hawaïen à Hawaï (logique !), l’indigène en Alaska, le français avec un statut particulier dans le Maine et en Louisiane et enfin l’Espagnol avec un statut particulier au Nouveau-Mexique.

- Le décalage horaire est de – 6 à – 9 heures entre la côte Est et la côte Ouest des États-Unis par rapport à la France. Sur les chaines nationales américaines de la télévision, on vous indique parfois des heures différentes de diffusion pour le même reportage (un peu perturbant au départ quand on arrive aux US).

- L’électricité : Aux USA la tension électrique est de 110 volts et 60 cycles. Pour utiliser vos appareils européens, il faudra un adaptateur sauf si vos appareils ont un convertisseur interne (vérifiez sur la notice, c’est généralement indiqué par 110-220v).

- Les unités de mesure : 1 miles = 1,6 km environ, 1 pound = 450 grammes, 1 gallon = 3,785 litres.

- Conversion en degré Celsius : (Fahrenheit – 32) x 5/9. Pour vous repérer : 0° celsius = 32 Fahrenheit et 100 Fahrenheit = 37° Celsius.

Pas toujours facile de s’y retrouver, je vous donne donc une petite astuce supplémentaire :

  1. Vous prenez la température en °F et soustrayez 30
  2. Ensuite divisez par 2 pour obtenir la température approchée en °C.

Exemple : 90° F → on retire trente : 60. On divise ensuite par deux : 30°C. En réalité, 90° F c’est 32 °C mais bon, ça permet d’avoir une idée un peu plus précise !

- Indicatif téléphonique : +1 +indicatif de la localité + numéro du correspondant. En cas d’urgence : 911.

Jours fériés

New Year’s Day (jour de l’an) : 1er janvier
Martin Luther King Day (anniversaire de Martin Luther King) : 3ème lundi de janvier
President’s Day : 3ème lundi de février
Memorial Day (jour du souvenir) : Dernier lundi de mai
Independence Day (fête nationale) : 4 juillet
Labor Day (fête du travail) : 1er lundi de septembre
Columbus Day : 2ème lundi d’octobre
Veterans Day : 11 novembre
Thanksgiving : 4ème jeudi de novembre
Christmas Day (Noël) : 25 décembre

Voilà, c’est juste un article façon « pense bête » de quelques petites règles à connaître aux USA pour se faciliter la vie au quotidien. J’espère qu’il vous aura appris au moins une ou deux choses qui vous seront utiles pour vos vacances ou une future vie chez l’oncle Sam !


Comment obtenir la Green Card

Même s’il est compliqué d’immigrer aux USA, nombreux sont ceux qui rêvent de s’y installer et la carte verte est un des moyens d’y accéder. Difficile à obtenir elle est pourtant la voie la plus sereine (après la nationalité américaine) pour vivre et travailler aux États-Unis. En effet, l’obtention de cette dernière permet de devenir un résident permanent aux Etats-Unis. Se pose alors la question de comment obtenir la Green Card !?

thJ3N8YM21 Savez-vous d’où vient le terme de carte verte ? Il provient de la couleur du papier utilisé pour le formulaire I-151 (précédent la carte verte) qui fut de couleur verte jusqu’en 1964. Depuis cette date, la carte a eu différentes couleurs mais elle garde le nom de carte verte.   Il existe aujourd’hui 4 voies principales pour obtenir ce précieux sésame. Attention quelque soit la voie possible, elle sera longue et complexe. Notez qu’il existe d’autres possibilités de s’installer aux Etats-Unis notamment avec des Visas temporaires par l’investissement (moins important que le EB-5 cité ci-dessous) avec le Visa E2, par le travail avec les Visas H, L, Q1 et par les études/stages avec les Visas les F1-J1-M1. Cet article est uniquement porté sur la carte verte.

 

COMMENT OBTENIR LA GREEN CARD

1- Par les liens familiaux avec un citoyen ou un résident américain :

- Famille immédiate des citoyens américains : Cela comprend les époux/épouses, les enfants célibataires de moins de 21 ans et les parents biologiques d’un enfant de plus de 21 ans. Il n’y a pas de quotas pour la famille directe donc les délais sont assez rapides. Par exemple, je me suis renseignée pour les parents d’un citoyen américain en général c’est entre 6 et 12 mois pour obtenir la Green Card. Il est aussi possible d’obtenir la carte verte pour les enfants de plus 21 ans, les enfants mariés et les  sœurs/frères de citoyen américain de plus de 21 ans. En revanche ces catégories sont soumises à un quota ce qui donne une attente entre 5 et 20 ans selon les pays et les catégories. La plus courte étant pour les enfants et la plus longue pour les sœurs/frères.

- Famille immédiate de résidents américains : Cela comprend les époux/épouses et les enfants de moins de 21 ans non mariés.

- Par le mariage : Se marier avec un(e) américain(e) permet de bénéficier de la carte verte. Elle sera temporaire les 2 premières années puis ensuite sera valide pendant 10 ans. Ce système temporaire a été fait pour éviter les mariages blancs.

- Les catégories particulières : Pour les femmes, les enfants ou les parents battus, il y a les dispositions du Vawa. Cela permet à certains conjoints, enfants et parents de citoyens américains ou de résidents permanents de déposer une demande de Green Card pour eux même sans que le titulaire de la citoyenneté ou de la carte verte le sache. Cela permet aux victimes d’obtenir la sécurité et l’indépendance de leur agresseur. Il y a aussi la carte verte via le biais des visas K (fiancé(e) à un(e) citoyen(ne) américain(e)). Les veuves ou les veufs qui ont été mariés à des citoyens américains au moment du décès du citoyen peuvent également prétendre à la carte verte. Il y existe d’autres cas pour l’obtention de la carte verte mais ils sont très spécifiques et sont expliqués sur le site de l’immigration américaine USCIS.

 

2 – Par le travail : 140 000 cartes vertes sont distribuées par an via le travail avec les visas EB (Employment Based Visa). Il existe 5 grosses catégories et les voici par ordre de préférence :

- Le Visa EB-1 qui  s’adresse à des personnes qui ont des talents extraordinaires ou qui apportent un intérêt national dans les domaines des sciences, des sports, des arts, de l’éducation comme des sportifs, des artistes, des chercheurs, des professeurs, des cadres et des dirigeants de multinationales. Cette catégorie est exemptée du Labor Certification et 40000 cartes vertes sont distribuées par année. La procédure pour cette catégorie ne prend que quelques mois. Sont concernées par cette catégorie : * Les personnes qui ont des talents reconnus et extraordinaires comme les sportifs et artistes. Ils n’ont pas besoin d’offre emploi. * Les chercheurs et le professeurs de haut niveau. Ils doivent avoir une expérience d’enseignement ou de recherche de 3 ans. Une offre d’emploi d’une université ou d’un institut de recherche est nécessaire dans ce cas. * Les dirigeants de sociétés implantées aux USA depuis plus d’une année et qui ont besoin de leurs services peuvent obtenir un visa immigrant en moins d’un an. Le candidat doit en revanche avoir été employé par la société étrangère pendant au moins 1 an au cours des 3 dernières années avant le transfert aux USA. Il faut obligatoirement un lien de filiation entre la société étrangère et l’américaine. C’est souvent ce visa qui est choisi pour les titulaires du visa L1.

- Le Visa EB-2 qui concerne soit des personnes qui ont un diplôme d’études supérieures (au minimum un Master) soit des personnes qui ont une licence avec plus de 5 ans d’expérience. L’emploi doit obligatoirement exiger ces qualifications et c’est alors l’employeur qui gère la demande. Ce dernier doit prouver qu’aucun américain n’est qualifié pour l’emploi demandé et que l’étranger embauché n’aura aucun effet négatif sur le marché du travail américain. C’est ce qui est appelé la Labor Certification (LC) et qui est obligatoire pour cette catégorie. La procédure peut prendre jusqu’à 2 ans et 40 000 cartes vertes par an sont disponibles.

- Le Visa EB-3 qui s’adresse aux professionnels titulaires d’un diplôme niveau Collège (Licence) et ceux qui ont un job requérant au minimum 2 années d’études, d’expérience ou de formation. La Labor Certification est obligatoire. Il y a 40 000 visas immigrants par an réservés à cette catégorie. Pour ceux qui ont une offre d’emploi mais qui ne peuvent justifier d’un niveau d’expérience ou de formation de 2 ans minimum, il y a 10 000 visas immigrants avec une attente de 8 à 10 ans.

- Le Visa EB-4 réservé à des personnes qui ont une tâche très spécialisée comme les travailleurs religieux, des employés dans les Ambassades américaines à l’étranger, des traducteurs afghans/irakiens… Dans ce cas, aucune Labor Certification n’est nécessaire et 10 000 cartes vertes sont distribuées

- Le Visa EB-5 avec un investissement allant de 500 000 à 1 million de $  (selon la régionet la création d’au moins 10 emplois. On parle d’investisseurs actifs ou passifs avec ce type de Visa. Pour cette catégorie, il n’y a pas de Labor Certification et 10 000 visas immigrants sont  disponibles. Nous avons créé un groupe Facebook sur ce thème afin de réunion des futurs expatriés avec des professionnelles de ce Visa : Futur investisseur et entrepreneur aux USA (Visa E-2, Visa EB-5…).

 

3 – Par la loterie Green Card : Elle existe depuis 1994 et s’appelle officiellement le Diversity Visa Program. La loterie permet a un certain nombre de ressortissants dans quasiment le monde entier de jouer et d’être tirés au sort. Il y a environ 14 millions de personnes qui jouent à travers le monde chaque année et 50 000 cartes vertes sont distribuées. Je vous explique notre parcours dans mon livre Notre Rêve Américain !

 

4 – Pour les réfugiés et les demandeurs d’asile : 100 000 visas immigrants sont accordés chaque année à ceux qui sont persécutés en raison de leur choix religieux ou politique ou encore de leur appartenance sociale. american-green-cardUne fois obtenue, la Green Card est distribuée à tous les résidents permanents comme preuve qu’ils peuvent vivre et travailler aux USA. D’ailleurs, il faut toujours avoir sa carte verte avec soi en cas de contrôle. Elle donne quasiment les mêmes droits que les citoyens américains sauf que vous ne pourrez ni voter, ni être juré. La carte verte est valable pour 10 ans et son renouvellement doit être demandé avant son expiration sauf si vous souhaitez abandonner votre statut ou si vous avez fait une demande de nationalité américaine entre temps. Il est en effet possible de demander la citoyenneté au bout de 4 ans et 9 mois pour un titulaire de carte verte (ou au bout de 3 ans pour un titulaire de carte verte dans le cadre d’un mariage). Une fois la carte verte acquise il donc est important de faire le nécessaire pour la garder. Je vous liste quelques informations afin d’être certain de la conserver :

  • Respecter les Lois américaines.
  • Faire sa déclaration d’impôts (même si on est hors des États-Unis à ce moment-là) via un formulaire destiné aux résidents permanents.
  • Apporter la preuve qu’on souhaite conserver son statut de résident (faire sa déclaration, conserver une adresse, un compte bancaire, un permis de conduire aux USA), si on absente du territoire plus de 6 mois.
  • Effectuer impérativement une demande de permis de re-entrée (re-entry permit) avant le départ si on s’absente du territoire plus d’une année. Le re-entry permit ressemble à un passeport et est valide 2 ans à partir de la date de délivrance.

Difficile à obtenir, la carte verte est le chemin tracé pour la citoyenneté  si bien sûr on s’adapte à la vie américaine !

 

Drapeau des U_S_A_

Découvrez mon livre sur la DV-lottery en vente sur Amazon en format papier ou kindle :

Achetez le livre Notre Rêve Américain - Histoire d'une expatriation de la France aux États-Unis.
Achetez le livre Notre Rêve Américain – Histoire d’une expatriation de la France aux États-Unis.