Choisir un déménageur pour les USA – Partie 2

Si vous avez suivi le premier épisode publié en Février 2016 de « Choisir un déménageur pour les USA« , vous savez donc que le rendez vous était pris avec la société anglaise Home Moving Company pour l’enlèvement de nos cartons en date du 6 Mars 2016 et tout ne s’est pas passé comme prévu pour ce premier rendez-vous (et nous n’étions pas au bout de nos peines). Reculer pour mieux sauter (ou mieux tomber…) pourrait être l’expression adéquate pour ce rendez-vous « raté » et je vais vous expliquer pourquoi…

Déménagement France - USA

Tout d’abord, le chauffeur nous a contacté directement par téléphone environ 1 heure avant d’arriver sur place pour nous confirmer qu’il arrivait (jusqu’ici tout va bien), et lorsqu’il est arrivé sur le lieu de rendez-vous, il pleuvait comme rarement il pleut dans notre belle région du Sud de la France ! Nous nous sommes dit que nous n’avions pas de chance et que le jour était vraiment mal choisi pour faire un déménagement. Le rendez vous étant fixé et le déménageur sur place, pas le choix, il fallait bien chargé le camion. Ce programme bien établi était sans compter sur un imprévu de taille : il n’y avait pas assez de place dans le camion ! Explications : Le chauffeur étant tenu de respecter une tournée qui lui est transmise par le service logistique, il n’avait pas prévu que le client d’avant nous avait beaucoup plus chargé le camion que prévu. Résultat, lorsque le chauffeur a ouvert le haillon de son camion, mon mari a tout de suite vu qu’il n’y aurait pas assez de place pour y mettre la trentaine de cartons que nous avions. Le chauffeur de chez Home Moving Company pensait alors réorganiser son camion, quitte à « tasser » un peu tout cet enchevêtrement de colis… Mon mari a alors dit qu’il ne souhaitait pas que nos affaires partent avec ce transport là, et d’un commun accord, il a donc été décidé de reprogrammer un autre rendez-vous. Il ne restait alors qu’une semaine avant notre départ pour les États-Unis (!). Nous étions donc un peu déçus de ne pas voir partir nos colis comme prévu, mais comme mon mari me dit toujours, il faut chercher ce qu’il y a de positif dans une expérience négative… Cette petite (mauvaise) expérience nous a tout simplement permis de constater plusieurs points à revoir dans ce déménagement international vers les USA et d’en tirer les conclusions.

En premier lieu, nous nous sommes rendu compte que les personnes qui font ce travail dans les camions sont un peu blasées (et je comprends tout à fait qu’il n’y a rien de très enthousiasmant à vider et remplir des camions de cartons à longueur de journée!), ce n’est pas une critique mais un simple constat. Ce qui en découle c’est qu’ils sont prêts à charger leur camion « coûte que coûte » pour respecter la tournée prévue, en perdant de vue l’aspect qualitatif du chargement. Dans notre cas et comme je l’ai dit, ce jour là il pleuvait beaucoup, et l’arrière du camion avait une pellicule d’eau qui avait envahie tout le plancher du camion et sur laquelle nos cartons auraient reposés s’ils étaient partis avec cette tournée… Si nous avions accepté de charger ce jour là, l’embase des cartons se serait sérieusement ramollie au contact de l’eau et les aurait affaibli en résistance, sans parler des vêtements dans ces cartons qui auraient pu être abimés. Je précise toutefois que le chauffeur de chez Home Moving Company que nous avons eu était très sympathique et a parfaitement compris notre demande quand nous lui avons montré l’eau à l’arrière du camion. Il a appelé le siège de la société immédiatement pour recaler un nouveau rendez vous à notre demande. Ceci étant dit, il est bon de rappeler qu’une petite surveillance des opérations reste nécessaire… De plus, nous n’étions pas au bout de nos surprises avec cette société de déménagement.

Déménager de la France aux USAUn temps idéal pour un déménagement…

Vous allez me dire, que tirer de positif de ce mauvais départ? Et bien tout simplement d’encore mieux préparer notre déménagement vers les USA, aussi petit soit-il. Bien qu’étant des plus simples à faire puisque nous n’avions que des cartons à faire partir (pas de meubles ou d’objets volumineux difficiles à transporter), nous devions donc mieux préparer nos colis pour ce transport de 8000 kms entre la France et la Floride. Nous avons alors renforcé nos cartons où étaient enfermés les vêtements (ou les choses qui étaient susceptibles d’être dégradées au contact de l’eau), en entourant l’embase de chacun d’eux d’un film de protection industriel. (une sorte de film étirable spécialement conçu pour les emballages). Ceci a permis de les rendre un peu plus « étanches » au cas où ils reposeraient, même quelques minutes, sur un sol humide lors du déchargement aux États-Unis (et cette fois, nous ne serions pas là pour surveiller !). Mon mari en a également profité pour acheter du scotch estampillé « fragile » et nous en avons mis sur les cartons de vaisselles afin de donner de meilleures indications à nos déménageurs. Tout était maintenant fin prêt pour le départ vers les USA, mais dans quel état allions nous retrouver nos trois mètres cube de cartons une fois passés outre Atlantique…

fragile handle with care

 Avec le recul, la vraie question est plutôt : Quand allions nous récupérer nos cartons? Et là, le délai a été un peu (beaucoup, à la folie…) plus long que prévu. En effet nos effets personnels ont donc embarqué le 8 Mars (soit 2 jours plus tard que le rendez-vous prévu initialement) et cette fois-ci dans un camion suffisamment grand. Nous avons pris notre avion mi-mars pour la Floride et nos cartons ont pris leur bateau pour nous rejoindre. Enfin presque. En effet, sans nouvelle du déménageur plus de 2 mois après cette date, nous lui avons envoyé un mail pour savoir où en étaient nos cartons dans leur « expatriation »: Et bien, ils n’avaient tout simplement pas quitté le dépôt basé en Angleterre !!! (Home Moving Company étant une société anglaise je vous le rappelle). Ayant choisi un container mutualisé, la société anglaise attendait tout simplement de faire le plein pour faire partir nos cartons ! Je vous passe le nombre de mails, de coups de téléphone par arriver  obtenir des informations une fois que vous avez réglé votre facture… Nous sommes finalement parvenu à avoir un semblant de réponse avec une date approximative d’arrivée de nos cartons vers le 6 juin à Miami, soit 3 mois après l’enlèvement. A cela s’ajoute un blocage de la douane américaine pour les contrôles de marchandises qui peut prendre jusqu’à 15 jours supplémentaires et l’acheminement final en camion jusqu’à notre adresse américaine (puisque nous ne sommes pas vers Miami mais vers Naples, sur la côte ouest de la Floride). Quasiment 4 mois de délai pour recevoir nos affaires alors qu’un délai maximum de 10 semaines était annoncé sur le devis.

A la fin de ce déménagement, la cerise sur le gâteau a été que la société Home Moving Company (tout en nous joignant une lettre d’excuses), nous proposait 100€ de dédommagement tout en refusant de nous rembourser les 300€ prévus par leur devis (en fait la différence de devis entre une adresse finale sur Orlando ou sur Naples). Le ton est donc monté entre mon mari et Home Moving Company avec des échanges de mails musclés et ils nous ont finalement rembourser en partie ce qui était prévu… mais 45 jours plus tard ! Trouver un déménageur pour les USA n’est donc pas de tout repos… lol !

2 etoiles sur 5

 Le bilan de ce déménagement vers les USA avec Home Moving Company :

Le bilan de ce déménagement international entre la France et la Floride est donc très contrasté, mais je vais néanmoins conclure ce chapitre sans langue de bois ! Nous attribuons une note de 2 étoiles sur 5 à cette société Home Moving Company pour ses compétences et son professionnalisme, uniquement d’un point de vue personnel pour l’expérience que nous avons eue avec eux. Les 2 étoiles sont acquises d’une part pour le relationnel humain de certaines personnes, grâce notamment à un chauffeur fort sympathique lors de notre premier rendez vous avec Home Moving Company (même si nos cartons ne sont pas parti ce jour-là) et également grâce à une autre personne consciencieuse et professionnelle appelée Neide, qui était notre contact à Miami (et qui a fait ce qu’elle a pu pour nous aider). La seconde étoile est obtenue car nos affaires sont arrivées en parfait état, sans casse, ce qui est tout de même un point essentiel dans un déménagement de cette distance. Pour le reste, nous ne sommes allées que de déception en déception avec un commercial très sympathique à l’origine de nos premiers échanges avec cette société et devenu ensuite totalement invisible et incompétent une fois la facture payée. Les dirigeants avec qui nous avons été en contact se sont montrés totalement incompétents (quand ils daignaient répondre à nos mails), les délais n’ont absolument pas été tenus et nous avons ressenti une faible implication à régler nos problèmes d’une manière générale.

Je vous invite donc à la prudence si vous devez choisir à l’avenir un déménageur pour les USA. Dans notre cas, c’était clairement le prix qui nous a orienté vers Home Moving Company puisqu’ils étaient les moins chers des devis obtenus. D’accord mais le prix c’était quoi? J’y viens ! lol ! Le devis que nous avons accepté était de 1650€ TTC pour une destination finale sur Orlando et 1350€ pour Naples (et oui, nous partions aux USA sans savoir où nous allions habiter, dingue non?). Naples étant la destination finale, nous devions régler 1350€ TTC (avec le fameux remboursement de 300€). Après négociations et autres mouvements de change entre la livre sterling, l’euro et le dollar, la facture finale a donc été de 1400€ TTC environ. Ceci je vous le rappelle, pour un « petit » déménagement de 32 cartons emballés par nos soins. Chaque cas étant bien entendu unique, il doit faire l’objet d’un devis précis par le déménageur choisi. Nous avons donc compensé par un délai d’attente particulièrement long (et avec le recul aujourd’hui, quand vous avez 2 petits qui attendent leurs jouets depuis 4 mois, on se pose la question différemment). C’est le prix à payer pour un déménageur low cost !

 

Choisir un demenageur pour les USA

cartons_demenagement-540x231

Qui dit expatriation dit choisir un déménageur pour les USA, et cette partie n’est pas une mince affaire ! Le sujet n’est pas super fun à traiter mais beaucoup seront preneurs de conseils sur le sujet car choisir sa société de déménagement n’est pas évident, donc je m’y colle ! lol ! Alors par quoi on commence, à qui on demande?

La première étape est de faire établir des devis (généralement gratuits, si on vous demande de payer, vous pouvez directement rayer ce déménageur de votre liste).

La liste est longue et vous trouverez facilement sur internet bon nombre de déménageurs spécialisés pour l’international. Parmi eux et pour ne citer que les plus (re)connus : AGS, Grospiron, Transcausse, Home moving Company… Le plus simple est de contacter ces agences et de leur demander d’établir un devis, ce qui sera au terme de votre étude comparative un bon moyen de les classer en fonction de leur tarif.

Selon la quantité d’objets ou de choses à emmener, un technicien de l’agence se déplacera chez vous et viendra estimer le volume à déménager. Son expertise permet de calculer au plus près le nombre de mètres cube à déménager car c’est bien là que tout se joue: le volume ! Il faut aussi vérifier les objets qui nécessiteront un emballage spécifique comme les miroirs, les œuvres d’art, les sculptures, les tableaux, les instruments de musique et bien entendu l’énorme vase en cristal offert par belle maman à Noël dernier ! :) Au final, le déménageur doit vous remettre un devis « all inclusive » c’est à dire en n’omettant pas les différentes taxes, les frais de douane, l’assurance et les fournitures d’emballage. C’est au terme de toutes ces opérations que vous pourrez établir votre classement avec l’ensemble des déménageurs retenus.

Ok, voilà c’est fait. Donc maintenant je prends le moins cher et c’est parti? Euhh, ce n’est pas si simple… En effet, le métier de déménageur international requiert des qualités spécifiques et un savoir faire particulier, votre travail comparatif ne s’arrête donc pas là…

Tout d’abord, certains déménageurs sont des spécialistes sur certains pays. On ne déménage pas de la même façon pour aller aux USA que pour aller en Afrique ou encore en Inde. Je ne saurais trop vous recommander de choisir un déménageur qui pratique et qui connait parfaitement le pays de destination ! Ce dernier devra être partenaire avec des transitaires et des correspondants à l’étranger afin que tout soit parfaitement organiser administrativement et matériellement. Pour cela, une norme importante a été mise en place, la certification FAIM (FIDI Accredited international Movers) qui est délivrée par la FIDI (Fédération Internationale des Déménageurs Internationaux). Elle garantie le sérieux et surtout les compétences du déménageur international pour mener à bien sa mission.

logo_faim

 

Une fois le choix du déménageur effectué, vous pourrez voir avec lui le mode de transport le plus adapté à vos besoins et à votre porte monnaie. Les délais peuvent être très différents en fonction de l’adresse de destination, de la période choisie, du volume à transporter. Les modes de transport étant le fret par avion, le container personnel par bateau ou encore le container mutualisé (plusieurs personnes qui utilisent le même container pour la même destination). Il vous faudra également à cette étape faire le choix définitif du « qu’est ce que j’emmène, qu’est ce que je laisse ici » car les volumes (et donc les tarifs) seront très différents si vous décidez de partir avec uniquement les vêtements, les serviettes et l’ordinateur ou que si vous décidez d’y ajouter le fameux canapé d’angle en cuir de 3.60m de long que vous aviez acheté un super prix, la table en chêne massif non pliable pour 10 personnes et le super écran plasma avec ses 1.50m de taille d’image en diagonale ! Je pense que vous commencez à comprendre pourquoi il vous faut un vrai professionnel du déménagement international… On continue?

sexpatrier-aux-usa

Sachez que ces spécialistes du déménagement international seront très à cheval sur les documents à présenter : cartes d’identité, passeports et visas devront être parfaitement à jour. Permis de travail ou ordre de mutation vous seront exigés dans certains pays. Certains vous réclameront aussi un inventaire de ce que vous emmenez, et ce sera également un document nécessaire pour mettre en place la couverture d’assurance souhaitée (entre 2.5% et 2.9% du montant déclaré d’après ce que nous avons pu constater avec mon mari). Pour en finir avec ces généralités (certes un peu rébarbatives) mais qui je l’espère vous auront apporté quelques réponses, et si vous souhaitez choisir un déménageur pour les USA (bah oui, c’est un blog sur les États-Unis ici… :) ), je vais rentrer dans le vif du sujet avec les choix que nous avons faits.

Container-Post

Tout d’abord, il faut bien comprendre que chaque déménagement est unique et qu’il est difficile de faire des comparaisons ! « Je connais un ami qui est parti avec la société « machin » et il n’a pas payé cher », oui c’est bien, mais s’il est parti avec la moitié de meubles par rapport à ce que vous avez prévu d’emmener vous, la comparaison s’arrête là. Je vais donc vous faire profiter de mon expérience mais ne perdez jamais de vue que chaque déménagement nécessite des paramétrages logistiques différents selon chacun.

En ce qui nous concerne, mon mari et moi avons opté pour la société Home Moving Company : C’est une société qui est basée à Londres, trente ans d’existence et qui nous a paru tout à fait sérieuse. La première bonne surprise est qu’en les appelant, nous avons eu affaire à une personne totalement francophone, Alex pour le citer. C’est un détail qui a son importance quand on sait tout ce qu’il y a comme documents administratifs pour un déménagement à l’international. Au delà de la sympathie naturelle de ce garçon au téléphone, il nous a surtout très bien renseigné et a répondu toujours très rapidement à toutes nos demandes par mail. Dans notre cas précis, le déménagement était relativement simple puisque nous ne partons qu’avec l’essentiel et nous avons revendu tous nos meubles comme je l’ai dit dans l’un de mes précédents articles.

 

Tous nos effets personnels tiennent dans environ 30 cartons, c’est un peu bizarre de voir que sa vie « matérielle » tient dans 4 m3 de cartons !

Processed with Rookie Cam

 

En résumé, le prix était donc pour nous un des éléments à prendre en compte puisqu’il n’y avait pas de toiles de maitres, de vase en cristal ou de piano à déménager. Sur ce point, Home Moving Company s’est révélé parmi les mieux placés. Après leur avoir donné notre accord et donc validé notre choix du déménageur pour les USA, nous sommes donc entrés dans la danse des documents administratifs américains à remplir avec :

- Le formulaire Power of Attorney (New Prime POA)

- Le formulaire Importer Filling Security (ISF HHG)

- Le formulaire CF 3299

- Le formulaire Supplemental Déclaration

- Le formulaire Insurance

Bon, je ne vais pas vous faire le détails de tous ces formulaires et de ce qu’ils contiennent sinon cet article va rapidement devenir barbant. Sachez simplement qu’ils contiennent tous les éléments que vous devez transmettre aux douaniers américains pour qu’ils soient tout à fait rassurés sur votre bonne foi, votre volonté de réussir aux USA et que vous ne mettrez pas la vie de vos futurs concitoyens américains en danger. A la question : « Vos effets personnels contiennent-ils des armes, des munitions ou une bombe atomique? », n’oubliez pas de cocher NON… :) La machine est bien rodée chez Moving Home Company et grâce à un pdf pour nous aider à remplir tous ces documents, tout s’est bien passé. Nous avons rendu notre copie et tout était en ordre, Alex nous a confirmé rapidement par mail que nous n’avions pas fait d’erreur en les complétant. Ouf !

Capture

Aujourd’hui le rendez vous est pris avec Moving Home Company pour l’enlèvement de nos effets personnels dans un créneau de 2 semaines (car c’était là aussi une astuce de leur part pour payer moins cher, en leur laissant un laps de temps de 2 semaines dans le choix de la date). Je vous raconterai dans « choisir un déménageur pour les USA II, le retour » si tout s’est bien passé avec eux et si leur professionnalisme a été à la hauteur de nos attentes.

A ce moment là, nous serons alors aux USA, avec ou sans nos cartons…